Partagez | 
 

 "Piercing Where They Might ..." [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: "Piercing Where They Might ..." [Fini]   Sam 24 Aoû - 2:39


Bastian Jürgen Sternad
Identity, please.
Nom : Sternad + Prénom(s) : Bastian, Jürgen. + Âge : 26ans + Origines : Autrichien + Statut Civil : Célibataire + Occupation :  La musique, le tir, l'abus en tout genre. +  Avatar : Nicholas Lemons + Crédits : tumblr.

« You gave me a forever within the numbered days, and I’m grateful.  »
  "La vie n'est pas juste, pourquoi devrais-je l'être ?"
Né à Vienne au sein d'un foyer modeste au cœur des banlieues de Viennes, élevé par ses parents Carina et Philipp, Bastian, dès son plus jeune âge, dut se plier aux attentes de son père. Cela passerait par un respect dévoué, aveugle, qu'il se devait de lui montrer a chaque minutes, et par l'initiation aux fondements de la musique dès l'âge de 5 ans.
Très rapidement il devint mauvais élève en classe, au grand dam de sa mère, mais étudiant attentif et appliqué quand il s'agissait de ses instruments musicaux, faisant la fierté de son père, mais il fut aussi celui par qui le destin tourna.
"C'était une soirée d'un printemps moche, j'avais 11 ans ... Mes parents venaient d'avoir mon bulletin et, c'est là que c'est mal parti, très mal même ..."
Voulant se plier aux volontés de sa femme et le recadrer pour qu'il s'investisse autant en musique qu'à l'école, Philipp porta la main sur son fils, clamant que par ses résultats désastreux, il ne respectait ni ses parents, ni le temps, l'argent, et l'attention qu'ils lui avaient donné.
Sa punition s'éternisa de longue minutes, durant lesquelles le garçon n'osa rétorquer, laissant simplement ses larmes attester de la douleur qu'il ressentait.
Mais alors que les coups retentissait dans la chambre jusqu'à leur salon, où Carina se donna la mort après avoir hurlé qu'elle ne supporterait pas cette vie ainsi.
Le drame bouleversa le garçon qui se renferma lentement sur lui, se forgeant une carapace de fer et de metal qui très vite, l'amena au-devant de problèmes.
"C'est le jour où mon père a compris que JE détenais l'ascendant sur lui que la vie a commencé ..."
En effet, Philipp, éffaré par les courants musicaux  toujours plus extrêmes exploré par son fils chercha a lui montrer qu'il était celui qui conduirait sa vie, et que ses 16 ans ne lui donnait aucune légitimité en matières de décisions.
"Je voulais lacher les cours, ça menait a rien ... J'allais en cours, je me faisait exclure pour avoir menacé le prof' ..."
La discussion, mouvementée, entre les deux hommes dérapa rapidement quand en arrêtant un coup, Bastian fit tomber son père a terre, lui répétant que personne n'aurait le contrôle sur sa vie s'il ne pouvait l'avoir lui-même.
Les années qui suivirent ne servirent au fond qu'a le faire tomber au fond de l'âbime. Lui qui, jeune, cherchait a éviter les conflits les regler aujourd'hui d'un bon coup de botte bien placée. Sa promesse de ne jamais finir commes les drogués et autres déchets qu'il croisait en revenant de l'école commençait a s'adonner au plaisir des psycho-actifs. L'accord selon lequel son père devait son aval s'il devait un jour se faire tatouer disparu, mais quelque chose allait donner une nouvelle teinte a la crasse qui recouvrait sa vie.
Ce fut aux alentours de son 18ème anniversaire.
"J'étais au bar avec quelques potes quand elle a débarqué. Elle avait ... rien a foutre dans un bar moisi de la banlieue, et pourtant ..."
Cette rencontre fut un bien comme un mal pour Bastian. Elle était une gamine un peu paumée, et lui était le mauvais gars par excellence, abusant de sa force comme de ses produits, et c'est un lien étrange qui allait les enfermer pendant très longtemps.
"C'était un jeu pour moi, rien de plus ... c'est ce que j'pensais ..."
C'était en effet la base de leur relation, un défi constant que Bastian lui opposait, repousser ses limites, physiques, morales, et ne jamais regretter ni regarder derrière.
Ce furent des joints qu'ils fumèrent ensemble, ce furent  des bars qu'ils écumèrent côte à côte, des coups de feu qu'ensemble ils firent résonner, et il fut le premier  à lui faire ressentir le frisson du plaisir charnel.
"Nous étions forts, nous étions grands ..."
Pour le 17ème anniversaire de cette complice, il voulut la pousser pour voir si ce lien qu'il sentait entre eux n'était pas qu'une illusion, et lui proposa de lui payer son premier tatouage dont il choisit le motif et qu'elle accepta de faire poser sur son poignet gauche.
C'est en voyant sa peau se colorer qu'il saisit qu'elle n'était pas de celles qu'il avait connu par le passé, et qu'entre eux, une véritable relation était née. Il la laissa donc choisir un motif qu'il fit dessiner sur son  pectoral droit, symbole par lequel il exorciserai les démons du passé et se tournerait vers un futur qui semblait lui promettre des cieux radieux à ses côtés.
"C'est toujours quand on ne s'y attend pas que l'on chute ..."

-Tu ferais quoi si ... j'disparaissais du jour au lendemain ?
-J'te retrouverais ... Même a l'étranger, n'importe où ... Tu peux pas m'échapper.
-C'est un défi ?
-Tu t'en penses capable ?
-Bien évidemment !


Jamais Bastian ne se serait douter que c'était la dernière fois qu'ils se croisaient, que ce serait les derniers mots qu'ils échangeaient, et que sa vie retournerait a cette "pourriture ambiante".
Le lendemain, l'appartement était désert, son père n'était plus là, et elle non plus ...
Il arpenta la ville durant de longues heures interrogeant tout ceux qu'ils avaient côtoyé, mais aucun d'eux ne l'avait vu, elle avait réussie à disparaitre.
"Rien n'a en fait jamais changé ..."
C'est à la suite de ces évènements que Bastian reprit la voix qu'il s'était tracé jusqu'ici. Il fit des ruelles de Vienne son territoire, contrôlant le moindre petit grain de coke échangé sur les trottoirs sans jamais apparaitre au grand jour, et il suivit les flots musicaux qui l'avaient bercé jusqu'ici, décidant de révéler par sa propre musique l'homme que cette vie avait forgé. Ca n'est que 2 ans plus tard, aux alentours de son 20ème anniversaire que fut créé Lurking chaos et que réapparu le nom, que son père lui avait donné, qui fit trembler les quelques non-initiés et hurler d'impatience les amateurs: Jürgen.
"Il est celui que je suis ... un être empli de haine, qui use la force pour avancer dans ce monde, et qui ose le montrer." avait-il avoué dans une interview donnée à la suite d'un concert durant lequel il aurait agressé un fan.
Un procès, perdu, plus tard, il est annoncé que plus aucune représentation live ne seraient envisagée, et qu'il n'irait que de son bon vouloir de poursuivre ce projet.
"25 ans: Une carrière bancale, une vie déjà ratée, que me reste-t-il au final ?"
Le quart de siècle atteint, Bastian s'était forgé une réputation au sein de la scène musicale extrême mais aucun contrat n'était apparu, il ne put compter que sur les quelques contacts étrangers rassemblé au gré des divers interviews accordés par les magazines indépendants pour éditer de nouveaux matériel ce qui l'amenait au changement, sa 26ème année s'approchait et l'horizon devait enfin changer de couleur.
"I said I'll get you ... And I will ..."
Les Etats-Unis devaient être le nouveau départ d'une autre vie, Augusta dans le Maine était un endroit parfait, la paix la plus pure pour pouvoir essayer de retrouver le calme qui lui faisait défaut pendant tant d'années, et rediriger son projet musical vers quelque chose qu'il voulait de plus atmosphérique.
De longs mois furent nécessaire à l'élaboration de ce concept, mais un succès modeste l'accueilli et l'appeler vers la Californie pour pouvoir travailler sur le futur
Mais tout cela c'était sans compter sur le destin et ses desseins, qui firent qu'au détour d'une conversation avec un "fournisseur" son passé lui revint en pleine face ...
-Tu sais ... Celle dont tu m'as parlé, que t'as connu là-bas ... C'est dingue, j'ai cru croisé son sosie la dernière fois qu'je passais a Arrowsic. J'sais pas ce qu'elle fout dans ce trou ... mais la même, j'te jure mec !"


"J'ai ... bien du mal à dormir depuis que j'repense a ce qu'il m'a dit. Je dois en être sûr ... et j'ai le sentiment que j'me trompe pas ... Je DOIS aller là-bas."

Be yourself.
Alors ... rions un brin.
Qui je suis ? Appelle moi "Dieu" ou "Satan" l'un où l'autre ça me va, ou alors "Keykey" ça passe aussi (oh ça rime)
Plus sérieusement, comment j'ai découvert le fo' ? Bah tout bêtement par la créatrice de mon perso(que je cite déjà ici, tant qu'a faire, parce que j'y dois un merci. Donc, un très grand Merci a Joe A. Schiele. Oui j'fais les choses bien) et pis bah ... j'trouve l'idée plutôt pas mal, pis tant qu'a faire, il est temps pour le vieux de se dérouillé un peu.
Sinon, niveau "reste" j'ai 21 ans, une très grosse passion sur la musique (au point d'en faire a un niveau quasi semi-pro) de même pour l'écriture (j'ai deux projets sur les rails) et accessoirement une "passion" pour la politique (oui je tiens a vous rassurer, d'ici 5 ans, JE suis président ...)
Sinon bah euh ... j'sais pas, c'est à vous d'me dire si c'est bon ou pas en fait
Donc j'vous dis merci d'avance pour l'bon temps qu'on va passer ensemble (je jure, j'me ferais tout petit)  

Code:
[size=10][b]Nicholas Lemons[/b][/size] ― Bastian Jürgen Sternad. (scénario)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: "Piercing Where They Might ..." [Fini]   Sam 24 Aoû - 4:57

"Jürgen" comme dans Sans identité
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: "Piercing Where They Might ..." [Fini]   Sam 24 Aoû - 8:50

Bienvenue :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joe A. Schiele
MESSAGES : 96
ARRIVÉE : 09/04/2013


MessageSujet: Re: "Piercing Where They Might ..." [Fini]   Sam 24 Aoû - 9:56

YOUPIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ♥️♥️♥️
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t5806-smack-my-btch-up-joe http://hideunderbeds.1fr1.net/t5069-invaders-must-die-joe-a-schiele
Invité
Invité


MessageSujet: Re: "Piercing Where They Might ..." [Fini]   Sam 24 Aoû - 10:47

bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neela Moorgate
DOUBLE-COMPTE : nop
MESSAGES : 1632
ARRIVÉE : 19/03/2013
LOCALISATION : Arrowsic.



MessageSujet: Re: "Piercing Where They Might ..." [Fini]   Sam 24 Aoû - 11:47

Bienvenue sur THUB I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t4971-neela-cause-one-night-is-enough-to-make-your-life-turns-into-a-beautiful-disaster http://hideunderbeds.1fr1.net/t5011-neela-follow-me-when-your-fire-s-died-out
avatar
Louis Moreau-Leroy
DOUBLE-COMPTE : fernando & jona.
MESSAGES : 522
ARRIVÉE : 16/02/2013
LOCALISATION : arrowsic.



MessageSujet: Re: "Piercing Where They Might ..." [Fini]   Sam 24 Aoû - 18:42

Bon, bon, bon. Alors toi et moi on va pas être potes (Louis et Bastian, bien sûr )
Je tiens à dire, avant toute chose que... t'approches pas trop près de Joe mouahahaha.
Bref, elle m'a dit que c'était tout bon pour elle donc du coup, je te valide
Bienvenue parmi nouuuuuus, j'espère que tu t'amuseras bien (pas trop avec l'autre blonde, hein ) et si tu as la moindre question, je suis là pour toi

_________________
GIRL, I HAVE NO SHAME  
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t5678-same-bed-but-it-seems-just-a-little-bit-bigger-now-louis http://hideunderbeds.1fr1.net/t5721-same-bed-but-it-seems-just-a-little-bit-bigger-now-louis
avatar
Joe A. Schiele
MESSAGES : 96
ARRIVÉE : 09/04/2013


MessageSujet: Re: "Piercing Where They Might ..." [Fini]   Sam 24 Aoû - 19:27

Jalouuuuus ♥️

Jsuis trop contente que mon scénario sois pris par toi haha    
vivement la rencontre Bastian/Louis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t5806-smack-my-btch-up-joe http://hideunderbeds.1fr1.net/t5069-invaders-must-die-joe-a-schiele
Invité
Invité


MessageSujet: Re: "Piercing Where They Might ..." [Fini]   Dim 25 Aoû - 2:17

Eh bah dis donc o,o Quel acceuil !! J'me sens déjà a la maison, c'est génial *-* (elles sont où les bières déjà ?)
Plus sérieusement un très TRES grand merci, je sens qu'on va s'éclater x) j'peux vous l'garantir !!! (Pis si accessoirement z'êtes a la recherche de gros son bien comme y faut, hesitez pas xP)

Ensuite, mon très cher Louis ... Y faut que tu sache qu'entre toi et moi ... Bien evidemment que ça va bien se passer ! x) J'te veux aucun mal !
"Lui c'est sûr, moi pas ..." mais voila ... lui en revanche ... c'est autre chose =X
Néanmoins un grand merci, j'garde ça en tête si jamais j'ai l'moindre soucis xP

Hahaha xD Arrête ça Joe, j'suis pas habitué aux flatteries et tu l'sais ! xD Et entre nous, c'est un plaisir et un honneur (Nan nan, j'cherche pas a m'la peter, j'le jure)
Sinon, crois moi t'es pas la seule à avoir hâte ! Y'en a un qui s'impatiente ...  (j'commence d'ailleurs a y bosser x)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: "Piercing Where They Might ..." [Fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Piercing Where They Might ..." [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Tattoo, piercing et autre
» OS: Jour - J [FINI.] ^
» Fini le catch sur NT1 ?
» La Fin de Lost : Réservé à ceux qui ont fini la série
» village fini mais le train hs.....
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THEY HIDE UNDER BEDS. ☂ :: just gonna stand there and watch me burn :: every song has an ending :: souvenirs de la première version :: anciennes fiches de présentation-