Partagez | 
 

 MARIAGE DE FELIX ET NEELA + Marriage is the golden ring in a chain whose beginning is a glance and whose ending is Eternity.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Neela Moorgate
DOUBLE-COMPTE : nop
MESSAGES : 1632
ARRIVÉE : 19/03/2013
LOCALISATION : Arrowsic.



MessageSujet: MARIAGE DE FELIX ET NEELA + Marriage is the golden ring in a chain whose beginning is a glance and whose ending is Eternity.   Mar 4 Mar - 16:05




Le grand jour était arrivé, le jour enfin venu pour Felix et moi de nous marier. Dans les heures qui allaient suivre, j'allais devenir madame Moorgate. J'avais eu beaucoup de mal à m'endormir la veille, bien trop excitée et à la fois perturbée à l'idée de me marier le lendemain. Excitée, parce que l'idée était juste merveilleuse. Devenir la femme de Felix, prononcer le fameux et grand « oui » à ses côtés en le regardant dans les yeux devant tous nos proches, rien ne me faisait plus plaisir, et stresser aussi. Perturbée, parce que j'espérais d'un autre côté que tout allait bien se dérouler pour nous, qu'aucun obstacle n'allait se mettre en travers de notre passage, que les coutures de ma robe allaient bien tenir, que ma mère n'allait pas nous ridiculiser avec son discours, qu'Ella ou Carlie n'allait pas s'entraver dans ma traine ou que mon père n'allait pas finir ivre mort dans les rosiers. Désirant préserver la coutume, j'avais quitté la maison, donc toute ma petite famille, pour me rendre chez mes parents la veille du mariage. Autant dire qu'ils m'attendaient de pied ferme, surtout ma mère, qui avait passé sa soirée à me dire de ne pas me coucher trop tard pour éviter d'avoir les yeux cernés le lendemain. Elle tenait absolument à ce que je sois parfaite pour ce jour là, d'ailleurs, c'est naturellement elle qui m'avait aidée à choisir ma robe de mariée, quelques mois auparavant. Nous avions plutôt bataillé, mais finalement, une robe avait fait l'unanimité, et nous étions toutes les deux tombées d'accord.

A sept heures du matin, alors que les rayons de soleil venaient doucement effleurer mes paupières encore bien engourdies dans la chambre de mes parents, des bruits de pas provenant des escaliers me réveillèrent. J'ouvrais péniblement les yeux, réalisant progressivement et avec un léger sourire que le jour le plus important de ma vie était tout juste en train de débuter. Pourtant, je fus bien vite sortie de ma rêverie en entendant la porte de ma chambre s'ouvrir brusquement. Ma mère était là, dans l'entrebâillement de la porte, tout sourire, déjà prête depuis au moins deux heures sûrement. « Ma chérie, c'est le grand jour ! » fit-elle de sa voix naturellement aiguë et enjouée. J'écarquillai les yeux en la regardant de bas en haut, puis de haut en bas alors que je me redressai dans mon lit. A l'aube, elle était déjà resplendissante dans son tailleur rose pâle, les cheveux relevés dans un chignon et maquillée très joliment pour l'occasion. Moi, j'étais la mariée, la reine du jour en quelque sorte, et j'étais bien loin d'être prête. On aurait d'ailleurs dit que les rôles s'étaient échangés. Bref, j'avais vraiment du mal à émerger et à réaliser que je devais me bouger les fesses. Beaucoup de monde m'attendait aux alentours de onze heures, je devais être sublime aujourd'hui, ça, je le savais, mais ce que je ne soupçonnais pas, c'est que deux personnes m'attendaient elles aussi, mais maintenant, dans le salon. « Dépêche toi, le coiffeur et la maquilleuse t'attendent dans le salon. » Mes yeux s'ouvrirent encore plus à cette annonce. Quoi ? Un coiffeur et une maquilleuse ? Mais qu'est-ce qu'elle racontait ? « Qu'est-ce que tu racontes ? » lui demandais-je en fronçant les sourcils tandis que je me levai du lit pour aller jeter un œil à l'extérieur de ma chambre. Effectivement, du haut des escaliers, j'aperçus un grand monsieur les bras croisés qui, apparemment, avait l'air de s'impatienter. Je me retournai alors vers ma mère, tandis que la panique commençait à monter en moi. « Tu as vraiment fait venir tous ces gens maman ? Je croyais qu'on avait dit ... » Normalement, elle et moi avions convenu qu'elle me coifferait et me maquillerait, mais visiblement, elle en avait décidé autrement, souhaitant dores et déjà me faire une petite surprise. « Chut. File prendre ta douche ! » Je souris en coin. Quelle petite cachotière ! En même temps, ce n'était pas plus mal d'être prise en charge par des professionnels, disons que c'était beaucoup plus rassurant que d'être entre les mains de ma mère pour une occasion comme celle-là ! Je m'empressai donc d'aller prendre ma douche. A présent, je savais que les minutes allaient défiler à une vitesse de folie, et que je me retrouverais bien vite dans la voiture de mes parents, serrée dans ma robe de mariée, direction l'Église d'Arrowsic. Une fois sortie de la salle de bains, j'eus à peine le temps d'enfiler un peignoir que ma mère m'attrapa par la main en souriant pour me diriger vers le coiffeur et la maquilleuse qui m'attendaient en bas. « Faites d'elle une princesse. » Oui, je crois qu'ils avaient bien compris quelle était leur mission à partir de maintenant ! Je devais avoir une tête de zombie, les yeux cernés à cause d'une nuit peu réparatrice, et puis aussi, une haleine terrible. Le challenge était de taille ! Enfin, je m'assis dans le fond de ma chaise et me laissai complètement faire, fermant les yeux comme la maquilleuse me le demandait, en profitant par la même occasion pour récupérer un peu, tandis que le coiffeur s'activait déjà avec sa brosse derrière moi. Oui, bon, récupérer un peu, c'était sans compter sur ma mère, qui entre temps s'était emparée de l'appareil photo pour me mitrailler sous tous les angles, alors que pour l'instant, on ne pouvait pas dire que je ressemblais à une mariée. Alors que les deux professionnels s'acharnaient sur mon visage et sur ma chevelure pour me donner l'allure d'une princesse, une question me vint à l'esprit. « Papa n'est pas là ? » « Non, il est parti laver la voiture. Fais moi un beau sourire Neela ! » fit-elle en approchant l'objectif de mon visage. Laver la voiture ? Le jour J ? Bref, c'était ma famille dans toute sa splendeur... Après exactement une heure trente de travail, je devais avouer que le résultat était là, et qu'il était même surprenant. La maquilleuse avait fait de mes yeux cernés des yeux de biche envoûtants, faisant parfaitement ressortir le bleu de mes yeux, elle avait donné à ma bouche terne une couleur rosée magnifique et m'avait en plus de cela offert un teint frais qui allait tenir toute la journée. Le coiffeur, lui, avait relevé le défi haut la main en ayant relevé ma chevelure blonde dans un chignon pas trop serré, bref, parfait, auquel il avait ajouté une rose assortie à la couleur de ma robe pour l'égayer un peu.

L'heure était enfin venue pour moi d'aller enfiler ma robe de mariée, et je ressentais une émotion toute particulière en montant les escaliers avec ma mère, parce que je savais pertinemment que lorsque je redescendrais, je ne serais plus du tout la même femme. Ma mère referma la porte de ma chambre tandis que j'ouvrai délicatement la protection entourant la fameuse robe. Je l'enfilai avec précaution pour éviter de la froisser ou pire, de la déchirer. Une fois la robe mise, je me tournai vers ma mère, dont les yeux étaient déjà remplis de larmes. « Tu peux m'aider à attacher les boutons derrière s'il te plait ? » Je lui souris doucement. Pour une fois, je ne la trouvais pas du tout niaise ou quoique ce soit, je trouvais même cela adorable de sa part. En tout cas, aussitôt dit, aussitôt fait. Elle se mit derrière moi pour attacher les fameux boutons dans mon dos, les mains tremblantes, avant de m'embrasser sur la joue. Je me retournai ensuite vers elle lorsqu'elle me tendit mon bouquet. « Voilà. Je fais assez princesse pour toi ? » Je devais arborer un sourire jusqu'aux oreilles, même si mon cœur battait à cent à l'heure sous ma poitrine. « Tu es … tu es … oh ma fille, j'ai pas les mots. Je suis tellement heureuse pour vous. » Elle se mit alors à éclater en sanglots, comme je l'avais prédit. Je m'approchai alors d'elle et la prit dans mes bras en souriant comme pour la consoler, et la remercier de m'avoir aidée à préparer cet événement pendant tout ce temps. Mais madame Owens, comme je l'avais aussi prédit, ne se laissa pas plus longtemps dévorée par l'émotion, et se ressaisit ensuite très vite en attrapant une seconde fois l'appareil photo pour immortaliser l'instant.

Mon père avait largement eu le temps de laver la voiture et de se préparer pendant ce temps ! D'ailleurs, il vint toquer à la porte de la chambre. « Il est dix heures quarante-cinq. On va y aller Neela ? » Déjà ? La panique me saisit tout à coup, je réalisai que les choses allaient se concrétiser dans les prochaines minutes, lorsque je ferais mon arrivée à l'Église. Je tremblais, mais il fallait y aller. Je ne voulais pas faire attendre tout le monde, et surtout pas Felix. En ouvrant la porte, je tombais nez à nez avec mon père, qui ne manqua pas de me couvrir de compliments, lui aussi un peu chamboulé par l'émotion. Très vite, je descendis les escaliers et montai non sans mal dans la voiture avec mon immense robe qui trainait sur plusieurs mètres derrière moi. Ma mère ne cessait de me photographier, et elle fut forcée de se stopper quelques kilomètres plus tard, alors que la voiture était déjà arrivée devant l'Église. Je me mordis la lèvre inférieure en regardant mon père, horriblement mal à l'aise. « Tout va bien se passer ma chérie, fais moi confiance. » Je lui souris en hochant la tête. J'étais bien incapable de dire quoi que ce soit dans l'état où je me trouvais ! Il sortit le premier du véhicule et ouvrit la portière pour m'aider à sortir, en homme galant qu'il était. Évidemment, tout le monde était déjà dans l'Église. Ma mère s'était empressée d'y entrer avant que je ne fasse mon arrivée. Tout le monde, sauf bien sûr, Ella et Carlie, mes deux ravissantes demoiselles d'honneur qui m'attendaient sur le parvis. Au bras de mon père, je m'avançai vers elles en souriant, puis les embrassai chacune chaleureusement. « Vous … vous êtes parfaites toutes les deux. » J'avais soudain envie de pleurer tellement l'émotion était intense de les voir ici, et d'ailleurs, cela devait se lire sur mon visage.


Dernière édition par Neela D. Owens le Dim 23 Mar - 16:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t4971-neela-cause-one-night-is-enough-to-make-your-life-turns-into-a-beautiful-disaster http://hideunderbeds.1fr1.net/t5011-neela-follow-me-when-your-fire-s-died-out
avatar
Felix Moorgate
MESSAGES : 962
ARRIVÉE : 15/05/2013


MessageSujet: Re: MARIAGE DE FELIX ET NEELA + Marriage is the golden ring in a chain whose beginning is a glance and whose ending is Eternity.   Jeu 6 Mar - 13:52



“L'amour est le seul rêve qui ne se rêve pas”


C'était le jour J, le jour où j'allais enfin me marier avec Neela, où elle allait devenir Madame Moorgate. J'avais horriblement hâte d'y être, à la fois excité comme un enfant qui sait que dès le lendemain matin il pourra ouvrir ses cadeaux de Noël ; et stressé, parce que ce sera probablement le jour le plus important de toute ma vie. Nous avions décidé de tout faire dans la tradition, et Neela était alors repartie chez ses parents dans la soirée, la veille du mariage, me laissant seul avec Carlie et Adam pour quelques minutes. Oui, quelques minutes seulement, car si j'avais pensé passer la soirée avec les enfants, c'était sans compter ma mère qui voulait absolument vivre mes derniers moments de garçon en couple, mais non marié, avec moi, et surtout sans compter sur mes amis, qui m'avaient organisé une soirée d'enterrement de vie de garçon complètement à mon insu ! Les connaissant, j'allais probablement morfler pendant toute une soirée, mais cela promettait de bons fous rires ! Alors au lieu de m'avoir moi pendant toute la soirée, mes parents avaient du garder Carlie et Adam, pendant que je passais la soirée avec mes amis, notamment Jeremiah, qui semblait beaucoup trop impliqué dans toute l'histoire pour qu'il n'en soit pas l'instigateur... En tout cas, je m'étais éclaté, même si j'avais évité d'abuser sur l'alcool pour éviter la gueule de bois le lendemain. Le lendemain, le grand jour, je fus réveillé par quelqu'un qui me grimpait dessus, et remarquai rapidement que c'était Carlie, qui avait un grand sourire. Je la pris alors dans mes bras et l'embrassai sur la joue avant d'être interrompu dans ce moment père/fille par mon père, déjà en chemise avec sa cravate pas encore nouée autour du cou. « Allez debout là-dedans ! Il est déjà sept heures trente ! On t'a laissé dormir un peu après la soirée mais là on va finir par être en retard... »

Je me levai alors du lit avec un petit sourire et mon premier geste fut d'abord d'aller voir Adam. Il dormait : une vraie marmotte, comme ses parents ! J'allais me retourner quand je sentis des bras m'entourer la taille, me faisant sursauter. Je compris rapidement que ce n'était que ma mère, dans un joli tailleur bleu qui faisait ressortir ses yeux azurs, et apparemment en manque d'affection de ma part, puisqu'elle me collait contre elle. « Tu es prêt pour le grand jour mon chéri ? » Je souris en la regardant et l'entraînais avec moi à l'extérieur de la chambre pour laisser Adam continuer un peu sa nuit. « Un peu stressé, mais prêt oui. » Je lui avais un peu menti, je devais l'avouer. J'étais plus proche de la panique intérieure que du simple stress, mais je me disais que tout cela serait définitivement envolé quand j'aurais Neela à mes côtés. Ma mère était finalement partie en souriant pour aider Carlie à se coiffer, tandis que j'avais rapidement rejoins la salle de bain pour prendre une bonne douche et enfiler mon costume. J'étais en train de faire mon nœud de cravate quand j'entendis toquer à la porte, puis vis celle-ci s'ouvrir dans le reflet du miroir, laissant apparaître mon père, cette fois-ci avec sa veste et sa cravate nouée. « Waouh ! Ça c'est toute la classe des Moorgate tu vois ! » Je ne pus retenir un petit rire en nous voyant tous les deux dans le miroir, habillés presque de la même manière, si ce n'est que sa cravate était noire. Il fallait avouer que nous nous ressemblions pas mal, contrairement à ce que nous avions pu dire quand les gens nous comparaient. « Maintenant le tout, ce sera de rester aussi bien jusqu'à la fin de la soirée, hein papa ? Tu feras attention si tu conduis pour rentrer, évite de prendre toute la bouteille de champagne. »

Je lui adressai un sourire et un clin d'œil complice, sachant très bien qu'il serait capable de boire la majorité d'une bouteille à lui tout seul sans vraiment s'en rendre compte parce qu'il parlerait à tout le monde autour de lui. Je sortis finalement de la salle de bain et redescendis au rez-de-chaussée, jetant un petit coup d'œil à la pendule : dix heures quinze. Pour une fois que je n'étais pas en retard, mais même à l'avance ! Autant partir tout de suite, au moins je serai là pour accueillir certains invités qui auraient eu la même idée d'arriver bien à l'avance. Mon père était parti chercher Adam dans la chambre, si bien que nous étions à trois à attendre dans l'entrée, prêts à partir, quand ma mère arriva vers nous avec Carlie. Ma fille était encore plus belle avec ses cheveux coiffés par les soins de sa grand-mère et sa robe de demoiselle d'honneur. Je ne pus d'ailleurs pas m'empêcher de la prendre dans mes bras en souriant. « Tu es magnifique ma puce. » Et nous étions alors sortis tous les cinq vers la voiture de mon père, puis vers l'église. Mon sourire s'agrandit en voyant Ella sur le parvis, déjà présente et fidèle à son poste de demoiselle d'honneur, tandis que Carlie était déjà à côté d'elle. En fait, j'étais tellement heureux qu'Ella ait accepté d'être notre demoiselle d'honneur et donc qu'elle soit aux premières loges de mon mariage avec Neela, que je n'avais pas pu m'empêcher de la prendre aussi dans mes bras. « Vous êtes magnifiques toutes les deux. » Oui, c'était ma journée compliments !

Je sentis finalement le bras de ma mère attraper le mien, me signifiant clairement qu'il fallait penser à rentrer dans l'église car l'heure approchait. Mon père m'adressa un dernier clin d'œil avant d'attendre que la mère de Neela n'arrive pour l'amener à sa place, comme le veut aussi la tradition. J'entrai alors dans l'église au bras de ma mère, sous quelques flashs, saluant quelques personnes que je n'avais pas encore eu l'occasion de voir, étant resté dehors... quand j'entendis des petits sanglots venir de ma mère. Je me retournai alors vers elle pour voir qu'effectivement, elle pleurait, même si elle essayait de se contenir pour éviter de faire couler son maquillage. « Mais maman, ne pleure pas, ça n'a même pas encore commencé ! » Elle m'adressa un magnifique sourire, que je lui rendis, et me laissa en face de l'autel, alors que déjà quelques amis proches venaient me voir avant le début de la cérémonie pour recueillir mes impressions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t5152-felix-le-chat-le-retour-termine
avatar
Ella B. Clarke-Jarvis
DOUBLE-COMPTE : Carlie.
MESSAGES : 8680
ARRIVÉE : 07/09/2011
LOCALISATION : Dans le pays où on ne grandit jamais.



MessageSujet: Re: MARIAGE DE FELIX ET NEELA + Marriage is the golden ring in a chain whose beginning is a glance and whose ending is Eternity.   Jeu 6 Mar - 19:16

Les mariages, j’adorais ça. Mais celui me tenait à cœur plus que les autres. Non pas uniquement par le fait que j’étais demoiselle d’honneur même si ça jouait. Mais c’était le mariage de Felix et Neela. Ils comptaient tellement pour moi que c’était impensable de ne pas être à leur mariage. J’étais donc sur le parvis de l’Église, les cheveux bouclés et soigneusement coiffés, en robe de demoiselle d’honneur.

Carlie et Felix ne tardèrent pas à arriver à leur tour. Venant directement vers moi. Je faisais un gros câlin à ma petite puce qui était vraiment magnifique.  « Vous êtes magnifiques toutes les deux. ». J’affichais un large sourire? C’était gentil mais si nous étions magnifique, il n’allait pas en revenir en voyant sa femme ! Je ne l’avais pas encore vu mais je savais déjà que la plus belle, ça serait elle. « Merci, la cravate te va tellement bien ! ». Cependant pas le temps de parler plus, la mère de Felix le tira rapidement à elle. Tant pis, je restais avec ma petite Carlie sous le bras. C’était d’ailleurs beau de la voir sourire, elle qui était si triste ces derniers jours.

Tout le monde rentra dans l’église alors que Carlie et moi attendions Neela qui ne tarda pas à arriver. « Vous … vous êtes parfaites toutes les deux. ». Je lui offrais un large sourire après qu’elle nous ait embrassé. « C’est toi qui est parfaite mais évite de pleurer maintenant ! Tu vas ruiner ton maquillage avant d’avoir dit oui ! ». Je tentais de la faire rire avant de rentrer parce que l’émotion l’envahissait déjà. « On y va ? ». J’attendais le signal de Carlie et de Neela pour rentrer cette église et annoncer l’arrivée de cette fabuleuse mariée qu’était Neela. Pour qu’elle puisse sceller son bonheur avait Felix. Finalement, peut-être que c’était moi qui allait pleurer devant tant d’émotions !



_________________

Can't erase this If you respect me don't protect me
you can tell me, I can handle it (...) Can't erase this, can't delete this. I don't need this, I can't handle it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t2728-ella-le-meilleur-moyen-de-realiser-limpossible-est-de-croire-que-cest-possible http://hideunderbeds.1fr1.net/t2731-ella-dans-la-vie-les-choses-qui-ont-le-plus-de-valeur-sont-celles-qui-n-ont-pas-de-prix#91424
avatar
Carlie Moorgate-Owens
MESSAGES : 476
ARRIVÉE : 08/04/2012


MessageSujet: Re: MARIAGE DE FELIX ET NEELA + Marriage is the golden ring in a chain whose beginning is a glance and whose ending is Eternity.   Jeu 6 Mar - 19:40

C’était le jour du mariage ! Moi ça me plaisait ! J’aimais les mariages ! Je voulais voir ma maman en princesse ! J’aurais voulu qu’Adam n’y soit pas mais bon pour la journée j’allais oublier qu’il existait. J’étais demoiselle d’honneur et ça c’était trop génial ! Du coup, c’était tout sourire que j’avais été réveillé mon papa, un câlin pour bien commencer la journée. Ça faisait du bien même si papi nous avait interrompu.

Du coup, je me retrouvais avec mamie en train de me faire arracher les cheveux ! Faut souffrir pour être belle qu’elle me disait. Non mais là, c’était pas souffrir, c’était pire. J’avais horreur qu’on me touche les cheveux. Même pour la danse je faisais mes chignons, toute seule. Et là, elle y allait franchement pas en douceur ! Heureusement que le résultat y était hein !

Enfin on retrouva les garçons -Adam y comprit- qui nous attendais dans l’entrée. « Tu es magnifique ma puce. ». Papa me prit dans ses bras, je lui offrais un beau sourire. Je me sentais comme une princesse. « Oui mais mamie elle veut pas que je me maquille, je pourrais le faire en cachette quand elle me verra pas ? ». Je murmurais à l’oreille de papa, j’avais plus de chance de négocier avec lui qu’avec mamie. J’avais onze ans ! Je pouvais bien me maquiller pour un jour comme celui-ci !

On retrouva rapidement Ella à l’église avec papa même s’il ne resta pas longtemps avec nous, juste le temps de dire que nous étions magnifiques et mamie nous l’arrachait déjà. Pas grave, mamie partie je prenais le maquillage dans mon sac. « Tu m’aides ? ». Je faisais un grand sourire à Ella, j’avais bien dit que je le ferais une fois mamie partie ! Et puis si c’était elle qui le faisait, il n’y avait aucun risque que ce soit trop.

Tout le monde rentrait dans l’église sauf Ella et moi qui devions attendre maman. Elle arriva dans sa robe de princesse, elle était trop belle ! Moi aussi je voulais être aussi belle un jour ! « Vous … vous êtes parfaites toutes les deux. ». Elle nous embrassa. « C’est toi qui est parfaite mais évite de pleurer maintenant ! Tu vas ruiner ton maquillage avant d’avoir dit oui ! ». Je relevais les yeux vers maman, c’est vrai qu’elle n’était pas loin de pleurer ! « T’es trop belle maman ! Mais ça sert trop à rien de pleurer ! ». C’est vrai, pourquoi elle pleurait ? C’était un beau jour ! Y avait pas de raison d’être triste ! « On y va ? ». Je regardais Ella en hochant la tête positivement. « Moi j’suis prête ! ». Il restait plus qu’à ce que maman retrouve ses esprits et elle serait la femme de papa.


Spoiler:
 

_________________

Ne pleurez pas votre passé car il s’est enfui à jamais. Ne craignez pas votre avenir car il n’existe pas encore. Vivez votre présent et rendez le magnifique pour vous en souvenir à jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jeremiah B. Earnshaw
DOUBLE-COMPTE : nope
MESSAGES : 18
ARRIVÉE : 05/01/2014


MessageSujet: Re: MARIAGE DE FELIX ET NEELA + Marriage is the golden ring in a chain whose beginning is a glance and whose ending is Eternity.   Sam 8 Mar - 12:28



Le réveil sonne depuis au moins cinq bonnes minutes, cela semble irréel dans l’esprit encore embrumé de la veille de Jeremiah. L’enterrement de vie de garçon de Felix, qu’il avait minutieusement organisé, s’était déroulé parfaitement, et en bon témoin du futur marié, il avait quelque peu bien profité de cette soirée, peut-être un peu trop d’ailleurs. « Jimmy bon sang, tu me l’éteint ce putain de réveil s’il te plaît ! » Finalement, c’est la merveilleuse voix de sa jumelle qui le tire du sommeil, Juliette ne semble pas contente, alors il s’empresse d’éteindre ce maudit appareil et de se sortir de son lit, avant de prendre le risque de se rendormir. Il ne peut clairement pas, en tant que témoin, se permettre d’arriver en retard au mariage de son meilleur ami, et il ne le fera pas.

Heureusement, il avait eu la bonne idée de préparer son costume la veille avant de partir pour aller chercher Felix chez lui pour la soirée, il n’a donc plus qu’à aller se prendre une bonne douche, avaler son petit-déjeuner et se préparer. Grace a sa sœur chérie, qui a réussi à le tirer du sommeil, à dix-heures trente, il se trouve être fin prêt. Cela lui fait bizarre d’être en costume et cravate, mais c’est pour la bonne occasion, même s’il se fait l’effet d’un pingouin. Un dernier coup d’œil dans la glace, c’est bon, rien ne cloche, il va pouvoir y aller. Mais avant de partir, il se doit de faire une dernière chose et se rend dans la chambre de Juliette, l’embrasser rapidement, avant de la laisser là. Cela ne l’enchante pas de la laisser seule toute la journée, mais elle est encore trop faible pour participer à une telle journée, soirée. « Bonne journée ma belle. Tu m’appelles en cas de besoin, hein. » Une caresse dans ses cheveux, un dernier baiser sur le front, et le voilà en route vers l’Église pour la grande cérémonie. Il n’a pas l’air comme ça, mais il doit être autant stressé que les futurs mariés. C’est la première fois qu’il assiste à un mariage en qualité de témoin, il panique un peu de ne pas être à la hauteur.

Lorsqu’il arrive aux abords de l’Église, il aperçoit son meilleur ami se faire entrainer par sa mère à l’intérieur du bâtiment, il accélère le pas. Sur le parvis, il salue rapidement Ella et Carlie « Vous ne m’en voulez pas les filles, il faut que je rentre aussi. » Jeremiah affiche un air désolé et amusé à la fois, puis se dépêche de rejoindre le futur marié, qui est entouré d’autres amis et connaissances. « Et non, je ne suis pas en retard ! » Comme à leur habitude, Jimmy ne lui dit pas bonjour de façon normale, une accolade une petite phrase qui n’est pas une réelle salutation en guise de salut. Le blondinet sourit largement, cachant son propre stress. « Alors Moorgate, pas trop le trac ? J’ai vu Carlie dehors, elle est magnifique ta puce. » C’est son truc ça, à Jimmy, quand il stresse, il parle... beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t5598-jimmy-take-my-hand-i-ll-bring-you-home http://hideunderbeds.1fr1.net/t5603-jimmy-sometimes-it-lasts-in-love-but-sometimes-it-hurts-instead
avatar
Mattia Jarvis
MESSAGES : 6783
ARRIVÉE : 03/09/2011


MessageSujet: Re: MARIAGE DE FELIX ET NEELA + Marriage is the golden ring in a chain whose beginning is a glance and whose ending is Eternity.   Dim 9 Mar - 22:45

Habillé d'un de ses plus beaux costumes, son fiston dans les bras, Mattia Jarvis marchait tranquillement dans la rue. Il filait d'un pas peu pressé vers l'église. Lleyton, lui aussi superbement bien habillé -il était aussi beau gosse que son père-, ne semblait pas plus pressé non plus. Dans les bras de son père, il semblait être à l'aise, regardant tout autour de lui, et montrant de temps en temps quelque chose qui lui semblait peu ordinaire. Il bavardait aussi. Il parlait de sa maman, de son papa, du tennis, de la piscine (pichin).. Et, Mattia lui répondait, avec fierté. Le fait de bavarder avec son gamin lui permettait d'oublier l'endroit où ils se rendaient; au mariage de Neela et Felix.

Plus tôt que prévu, les deux Jarvis arrivèrent devant l'église. Sur le parvis, deux petites têtes qu'ils connaissaient bien se trouvaient là. Elles étaient magnifiques toutes les deux. Mattia était très fière de l'une d'elle. Et c'est avec un grand sourire qu'il termina les derniers mètres. Passant devant les demoiselles d'honneur, le jeune homme s'arrêta à leur hauteur. Même Lleyton semblait sous le charme. Il tendit les bras vers sa maman. « Maman. » Il vit alors Carlie. Aussitôt, il s'était arrêté net. Ses yeux ne cessaient de fixer la petite fille. Même si il pouvait être amusé, Mattia ne l'était pas tant que ça. Il était dans le même même état en voyant la beauté de sa petite amie. Les cheveux bouclés, dans cette magnifique robe, elle était splendide. Il siffla un petit coup -assez bas-, et avec un grand sourire, lâcha un « Vous êtes splendides. » Il fit un petit baiser à Ella, et posa sa main sur l'épaule de Carlie -il ne l'oubliait pas, et Lleyton l'avait bien repéré!
Comme il était l'heure de s'en aller, et de rentrer dans l'église, l'ancien tennisman ne tarda pas. Il se faufila, avec son gamin dans les bras à l'intérieur de l'église. Il tenta de chasser les idées malsaines qu'il avait, avec en tête cette magnifique demoiselle d'honneur Ella, en pénétrant dans cet antre. Il sentit son fils se crisper. La différence de température y était sûrement pour quelque chose. Frottant doucement le dos de son gamin, Mattia lui murmura alors un « Tu seras sage hein? » Il lui fit un petit bisou sur le front, et regarda autour de lui. Il y avait un tas de personnes, mais personne qu'il ne connaissait vraiment.
Il s'inséra dans une allée, et jeta un coup d'oeil à Lleyton. Ce dernier, amusé par sa cravate, jouait en tirant dessus, et poussant quelques petits grognements.
Il cessa de grogner quand il entendit, et remarqua qu'on bougeait à côté de lui. Felix venait de faire son entrée dans l'église, tenant le bras d'une femme qui devait, sûrement, être sa mère. Les flashs crépitèrent. Les murmures s'estompèrent. Et Mattia se laissa prendre au jeu. Même si Felix n'était pas l'homme qu'il appréciait le plus ici, l'ancien tennisman ne pouvait s'empêcher d'être heureux pour lui. Pour lui, pour Neela, et pour Carlie. Lleyton aussi les regardait, puis les délaissa; sa cravate était bien plus amusante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t2704-mattia-some-days-are-better-than-others http://hideunderbeds.1fr1.net/t2755-mattia-some-days-are-better-than-others
Invité
Invité


MessageSujet: Re: MARIAGE DE FELIX ET NEELA + Marriage is the golden ring in a chain whose beginning is a glance and whose ending is Eternity.   Ven 14 Mar - 19:24

Today is a big Day. Oui, c’était un grand jour pour mon cousin. Un jour pour lequel j’enfilais une jolie robe. Un joli sourire. Et un jour pour lequel je priais. Je priais pour que ce jour soit le plus beau à ses yeux. Et surtout pour qu’il ne prenne pas la même fin que le mien. Oui, je parlais évidemment du mariage. M’enfin, le pessimisme n’était pas rigueur même si je ne connaissais pas franchement la femme qu’il allait épouser.

Enfin j’étais sur la place devant l’Eglise à saluer toute la famille. Valentin et Elodie couraient déjà partout. Je n’avais plus qu’à prier pour qu’ils ne salissent leur vêtement avant l’heure. Oui, encore une prière. Quant à Mathieu, il restait près de moi, curieux de voir autant de monde.

Felix ne tarda pas à arriver mais, j’avais à peine pu lui faire un signe de la main. Le pauvre ! A peine le temps de saluer la demoiselle d’honneur que sa mère le kidnappait déjà. En même être au centre de l’attention, c’était ça. J’affichais un sourire amusé devant la scène avant de me tourner vers ton oncle. « Tu penses que Tata va s’opposer au mariage ? ». Je riais évidemment. C’était juste que ma tante adore son fils. Psychologiquement, ça devait être dur pour elle de se dire qu’elle allait perdre son bébé.  « C’est les français qui t’ont rendu médisante ? Remarque, on sait pourquoi tu ne t’es pas mariée ici, tu avais peur que ton vieux père s’y oppose ! ». Je ne pouvais que rire avec lui, même si c’est vrai, il aurait difficile pour moi de me marier ici. Comment dire que mes parents en voulaient à mort à Thomas ? J’avais un petit peu beaucoup quitté le domicile familial pour lui…enfin ce n’était pas le moment de penser à lui. Et surtout pas au fait qu’il n’était pas en France mais à Arrowsic. Ce n’était pas le moment de paniquer mais plutôt de rentrer dans l’Eglise.

Je rappelais donc mes deux monstres et prenait Mathieu dans mes bras pour rentrer dans l’Eglise. J’avançais dans les premiers rangs pour être à côté de mes parents qui kidnappèrent mon fils comme les grands parents en manque d’affection qu’ils étaient. Elodie et Valentin s’installèrent sagement même si je savais pertinemment qu’ils n’allaient pas tenir en place bien longtemps. Et puis mon cousin arriva, sa maman au bras. Je ne pouvais m’empêcher de sourire, ils étaient magnifiques. Felix rayonnait de bonheur, ma tante d’émotion et à ce moment précis que je ne pouvais qu’être heureuse pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neela Moorgate
DOUBLE-COMPTE : nop
MESSAGES : 1632
ARRIVÉE : 19/03/2013
LOCALISATION : Arrowsic.



MessageSujet: Re: MARIAGE DE FELIX ET NEELA + Marriage is the golden ring in a chain whose beginning is a glance and whose ending is Eternity.   Dim 23 Mar - 16:07

« C’est toi qui est parfaite mais évite de pleurer maintenant ! Tu vas ruiner ton maquillage avant d’avoir dit oui ! » Ah, cette Ella, elle avait décidément toujours le petit mot qui allait bien pour me détendre ! Oui, j'avais envie de pleurer, parce que les voir toutes les deux aussi sublimes dans leurs robes de demoiselles d'honneur me rappelait à quel point ces deux petites femmes comptaient pour moi. « Aucun risque, apparemment c'est du waterproof ! » répondis-je en riant un peu nerveusement avec elle. Je ne cessais pas de sourire, même si ce sourire à toute épreuve était plus là pour camoufler mon axiété. « On y va ? » Je hochai la tête en regardant Ella et ma petite Carlie tour à tour. J'avais beaucoup de mal à me dire qu'au bout de cette allée, au fond de cette église, Felix m'attendait dans son costume de mariage... J'avais tellement hâte de le voir, et en même temps, je savais que tous les regards allaient être braqués sur nous, ce qui me stressait énormément. Malgré tout, j'essayais de rester naturelle et de paraître la plus détendue possible, pour qu'au moins les photos de ma mère soient belles et réussies. Mon père s'approcha de moi au même moment, me tendant son bras pour m'obliger à quitter mes deux petits bouts de femme préférés. « Allez les filles, je vous la pique. » Je jetais un petit regard à la fois désolé et désemparé à Carlie et Ella avant d'attraper le bras de mon père. Enfin, je n'allais pas vraiment les quitter, puisque finalement, toutes les deux allaient m'accompagner jusqu'à l'autel, c'était bien le rôle des demoiselles d'honneur, et quelque part, cela me rassurait de savoir qu'elles seraient juste derrière moi pour cette arrivée importante. D'ailleurs, elles se mirent automatiquement en place derrière moi, ou plutôt derrière mon immense robe et sa traine de plusieurs mètres, tout sourires avec chacune leur petit bouquet de roses. Cette fois, je ne pouvais plus faire marche arrière. Dans quelques minutes, j'allais devenir madame Moorgate, et cela ne m'effrayait même pas. Au contraire, j'étais pressée. La musique résonna alors dans l'église tandis que j'entendis tout le monde se lever en même temps. Mon Dieu. Je sentais bien que mon coeur allait lâcher incessament sous peu avec toute cette pression pesant sur mes épaules. Je pénétrais alors dans la lumière avec mon père, sans m'arrêter de sourire une seule seconde. Tous les regards étaient rivés sur moi, et je devais dire que c'était plutôt troublant comme sensation. Pas mal de flashs commencèrent alors à surgir de tous les côtés, et en regardant le sourire fier et colgate mon père, j'avais très vite deviné qu'il adorait jouer à la star. J'émis un léger rire nerveux en le regardant, puis continua d'avancer lentement mais sûrement jusqu'à l'autel en balayant les invités des yeux. Mon regard se porta tout d'abord sur Mattia qui tenait son petit Lleyton dans ses bras à quelques mètres de là. Je l'avais repéré, avec ses cheveux aussi blonds que les miens qui ressortaient parmi toutes les autres couleurs de cheveux. Lui et moi avions traversé pas mal d'étapes compliquées, mais aujourd'hui, tout semblait s'être arrangé, et le voir présent à un moment aussi important de ma vie me faisait chaud au coeur. Je lui adressai un sourire chaleureux comme pour le remercier d'être là, lui et son petit bout de chou. Autumn était là aussi évidemment, la cousine de Felix que je n'avais pas eu l'occasion de voir jusqu'à présent. Pour tout dire, Felix m'avait simplement montré quelques photos d'elle, et tout ce que j'avais retenu, c'est que c'était une très belle femme, mais la voir aujourd'hui dans cette église me prouvait qu'elle l'était encore plus en vrai. Voir tous ces gens présents spécialement pour nous, pour célébrer notre bonheur, faisait monter les larmes sous mes yeux. Pourtant, j'essayais à tout prix de me retenir, car une étape bien plus riche en émotions m'attendait : la prononciation du fameux « oui ». En avançant dans l'allée de l'église, je remarquai mes parents et ceux de Felix côte à côte aux premières loges, la mère de Felix tenant Adam dans ses bras. Tous m'adressèrent un magnifique sourire que jamais je n'oublierai. Ma mère, quant à elle, était au bord de l'allée et me photographiait sous toutes mes coutures. Sans que je ne m'en rende vraiment compte, les pas s'étaient pas mal enchainés, et très vite, je me retrouva à deux mètres de Felix, qui me regardait amoureusement comme si j'étais une princesse. Tellement préoccupée par tous ces regards posés sur moi dès mon arrivée, je n'avais même pas eu le temps de le regarder, ou plutôt de l'admirer. Mon sourire s'estompa un peu tellement cette vision me troublait. Droit dans son costume de marié, il était juste sublime et d'une grande élégance. Jamais je ne l'avais vu habillé de cette façon là, si bien que j'avais eu du mal à détacher mon regard du sien lorsque mon père m'embrassa sur la joue avant de me laisser faire le dernier mètre pour rejoindre mon futur mari. Jeremiah était posté à côté de lui avec un petit sourire, lui aussi vraiment très classe dans son costume à côté de ma fille qui entre temps s'était emparée du petit coussin sur lequel trônaient nos deux alliances. Mon rêve devenait enfin réalité. Il me tendit sa main avec un sourire comme pour me sortir de ma rêverie, main que je pris dans la mienne pour faire les derniers pas me permettant d'être à ses côtés. Franchement, le prêtre se tenait devant nous, mais je ne parvenais pas à détacher mon regard de l'homme de ma vie. Petit à petit, je réalisai doucement que je ne rêvais pas, et que nous étions tous les deux sur le point de nous marier. Nos parents devaient être incroyablement fiers et excités de nous voir en tenue de mariés. Je secouai la tête en plongeant mes yeux humides dans ceux de Felix. « Quelle classe monsieur Moorgate. » lui chuchotais-je avant de déposer un baiser sur sa joue en souriant. J'avais soudain envie de lui dire à quel point je pouvais l'aimer plus que n'importe qui, à quel point j'avais hâte que le prêtre nous marie pour que notre amour s'officialise aux yeux de tous. Je crois que lui aussi, il était pris d'une certaine impatience, mais notre amour devait dores et déjà largement se lire dans nos yeux et sur nos visages, je crois. D'ailleurs, j'avais beau chercher à tout prix à me contenir, une larme commença à couler le long de ma joue. Je commençais progressivement à reprendre mes esprits lorsque le prêtre fit asseoir l'ensemble des invités présents, plongeant alors l'eglise dans un silence de plomb. « Si nous nous sommes réunis dans ces lieux, c’est pour unir cet homme et cette femme par les liens sacrés du mariage. Le mariage suppose que les époux s’engagent l’un envers l’autre sans y être forcés par personne, se promettent fidélité pour toute leur vie et acceptent la responsabilité d’époux et de parents. Est-ce bien ainsi que vous l’entendez ? » Evidemment que je comptais être fidèle à Felix, c'était bien pour cette raison là que je mariais avec lui ! Tout ceci me semblait tellement évident. Je hochai finalement la tête en souriant. « Oui. » Felix répondit la même chose que moi, fort heureusement. Nous avions déjà la même conception du mariage, c'était plutôt rassurant. « Et vous, Ella Clarke et Jeremiah Earnshaw, acceptez-vous d’être les témoins de cette union ? » Mon regard complice se tourna vers ma magnifique Ella, que je ne pouvais regarder sans avoir l'envie de sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t4971-neela-cause-one-night-is-enough-to-make-your-life-turns-into-a-beautiful-disaster http://hideunderbeds.1fr1.net/t5011-neela-follow-me-when-your-fire-s-died-out
avatar
Felix Moorgate
MESSAGES : 962
ARRIVÉE : 15/05/2013


MessageSujet: Re: MARIAGE DE FELIX ET NEELA + Marriage is the golden ring in a chain whose beginning is a glance and whose ending is Eternity.   Dim 30 Mar - 14:03


Carlie était magnifique dan sa petite robe de demoiselle d'honneur, une vraie princesse. D'ailleurs, sa remarque me fit rire : « Oui mais mamie elle veut pas que je me maquille, je pourrais le faire en cachette quand elle me verra pas ? » Je savais que même en me chuchotant cette phrase, ma mère l'avait entendue. Alors j'avais hoché positivement la tête avec un petit clin d'œil complice vers Carlie pour lui signifier que j'étais d'accord. Après tout, c'était quand même une situation exceptionnelle ! Une fois arrivés à l'église, j'avais bien sûr soupçonné que c'était Ella qui allait être chargée de la tâche maquillage, mais je n'avais pas eu le temps de confirmer mes soupçons, et surtout j'avais à peine pu adresser un grand sourire à Autumn, que ma mère m'entraînait déjà à l'intérieur du bâtiment. Parmi tous les flashs qui nous prenaient déjà en photo, j'avais réussi à percevoir Mattia et Lleyton, dans les premiers rangs. Alors j'avais pris sur moi, et lui avais adressé un simple signe de tête, au moins pour laisser notre rivalité de côté pour aujourd'hui. Ma mère alla finalement s'asseoir au premier rang, gardant son regard rivé sur moi, tandis que certains de mes amis déjà présents s'approchaient pour recueillir mes impressions du moment. En fait, parler avec eux m'avait permis de laisser mon stress de côté pendant quelques minutes. Et alors que certains d'entre eux repartaient petit à petit à leur place en voyant que la cérémonie n'allait pas tarder à commencer, une personne qui comblait certainement leur soudaine absence arriva : Jeremiah. « Et non, je ne suis pas en retard ! » Je ris légèrement à sa remarque, forcé de constater que, pour une fois, c'était vrai.

« Je suis fier de toi ! Au moins aujourd'hui tu as réussi à être à l'heure ! »

Même dans l'anxiété, je ne perdais pas mes petits remarques, qui après tout n'étaient qu'affectives, surtout envers Jimmy. « Alors Moorgate, pas trop le trac ? J’ai vu Carlie dehors, elle est magnifique ta puce. » Je souris en l'entendant débiter ses phrases et en passant presque du coq à l'âne. Apparemment, il était aussi stressé que moi, ce qui pouvait se comprendre, c'était la première fois qu'il était témoin d'un mariage, et au fond c'était une grande responsabilité.

« Autant que toi apparemment ! Hey, calme toi Jimmy, t'as juste à faire ce qu'on te dis ! »

J'avais à peine pu terminer ma phrase qu'on vint m'annoncer que la cérémonie allait commencer. Alors Jeremiah alla s'installer un peu plus loin à ma droite, me laissant avec mon mélange d'anxiété qui était revenue au galop, et mon excitation de pouvoir être marié à Neela. Et alors que la musique d'entrée retentit déjà dans l'édifice, je me retournai pour être prêt à voir l'arrivée de la femme de ma vie. Je fis d'abord face à mon père et à la mère de Neela, qui me regardaient tous les deux avec un grand sourire, mais aussi les larmes aux yeux sous l'émotion. Mais les flashs redoublèrent pour l'arrivée de LA star du jour. Je vis Neela arriver du bout de l'église au bras de son père. Si on me demandait maintenant de dire comment je la trouvais, je crois que je n'aurais trouvé aucun mot : elle était juste magnifique, et même beaucoup plus que cela. Au fur et à mesure que ses pas s'approchaient de l'autel, et donc de moi, je sentais mon cœur accélérer sous ma poitrine. Son père nous adressa un grand sourire lui aussi, avant d'embrasser Neela sur la joue et de me la laisser. Je tendis alors la main vers elle pour l'amener à mes côtés, nos témoins et demoiselles d'honneur à nos côtés. « Quelle classe monsieur Moorgate. » Je souris en la dévorant du regard.

« Et vous vous êtes magnifique future Madame Moorgate. »

J'avais envie de l'embrasser, là, sur le moment. Mais il fallait encore attendre quelques minutes... Je l'aimais tellement... J'avais presque envie que la cérémonie soit déjà terminée pour que je puisse le lui prouver vraiment encore une fois. Un soudain silence dans l'église me coupa de mes pensées, et la voix du prêtre résonna dans le bâtiment. « Si nous nous sommes réunis dans ces lieux, c’est pour unir cet homme et cette femme par les liens sacrés du mariage. Le mariage suppose que les époux s’engagent l’un envers l’autre sans y être forcés par personne, se promettent fidélité pour toute leur vie et acceptent la responsabilité d’époux et de parents. Est-ce bien ainsi que vous l’entendez ? » Neela répondit la première, positivement bien sûr, et je pris le relais pour la même réponse : « Oui. »  « Et vous, Ella Clarke et Jeremiah Earnshaw, acceptez-vous d’être les témoins de cette union ? »  Je tournai mon regard vers Jeremiah, d'un air qui se voulait rassurant. C'était sûrement ce genre de moment qu'il redoutait et qui expliquait son anxiété. « Si quelqu'un veut s'opposer à cette union, qu'il le dise maintenant ou se taise à jamais. »  La fameuse question... En fait, je crois que si quelqu'un osait répondre positivement à cette annonce, il entendrait fortement parler de moi dans la seconde qui suivrait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t5152-felix-le-chat-le-retour-termine
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: MARIAGE DE FELIX ET NEELA + Marriage is the golden ring in a chain whose beginning is a glance and whose ending is Eternity.   

Revenir en haut Aller en bas
 

MARIAGE DE FELIX ET NEELA + Marriage is the golden ring in a chain whose beginning is a glance and whose ending is Eternity.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Jpyeuse Anniversaire de Marriage Petit Gino
» Après 50 ans de mariage...
» Médaille de mariage en argent
» MARIAGE (infos, liens)
» Conseil pour photo de mariage
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THEY HIDE UNDER BEDS. ☂ :: just gonna stand there and watch me burn :: every song has an ending :: souvenirs de la première version :: sujets rp-