Partagez | 
 

 ASTREE Ϟ pick me, choose me, love me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Astrée Micah Lloyd
DOUBLE-COMPTE : Kai Eowyn Bonistaw
MESSAGES : 223
ARRIVÉE : 06/01/2013


MessageSujet: ASTREE Ϟ pick me, choose me, love me.   Mer 4 Nov - 9:02




ASTREE MICAH LLOYD


❝ je t'emmène au vent, je t'emmène au-dessus des gens. ❞

nom :Lloyd ✗ prénom : Astrée, Micah ✗ date de naissance : Six Janvier ✗ âge : Dix-neuf ans ✗ nationalité : Américaine ✗ orientation sexuelle : hétérosexuelle ✗ statut marital : célibataire - mais son coeur n'est pas vraiment libre- ✗ métier/études : étudiante en médecine ✗ groupe : i'm nostalgic ✗ avatar : Danielle Campbell ✗ crédit : TUMBLR





Astrée est pleine d'énergie, elle est difficile à tenir ✗ Elle joue de la guitare et du piano. Elle s'est essayée au dessin aussi mais elle est plus douée musicalement parlant ✗ Elle est passionnée par l'art et la danse ✗ D'ailleurs, elle pratique la danse classique ✗ Astrée a passé beaucoup de temps à l’hôpital durant sa jeunesse, aujourd'hui elle va bien mieux et ne parle plus de ces événements à qui que ce soit. ✗ Elle est amoureuse d'un garçon même si elle n'a jamais osé lui dire ✗ Elle est étudiante en médecine. ✗ Son père est mort au combat récemment ✗ Elle vit avec son oncle et sa grand-mère ✗ Elle s'est investie dans une association d'aide aux soldats blessés ✗ Elle fait souvent du baby-sitting ✗ C'est une fille souriante et sociable ✗ Elle a toujours eu un petit côté casse-cou cela dit ✗ Elle est heureuse de revenir à Arrowsic, ça lui manquait vraiment. ✗ Elle ne sait pas toujours comment agir avec les gens de son âge ✗ Elle ne boit pas, elle ne se drogue pas non plus ✗ Elle n'a jamais fait plus qu'embrasser un garçon -et elle n'en a embrassé qu'un seul!- ✗ Elle voudrait avoir un chiot, son oncle résiste encore là-dessus ✗ Elle prend rarement « non » pour une réponse ✗ Elle aime énormément lire et apprendre, découvrir de nouvelle chose ✗ Elle sait lire -un petit peu- le français, elle essaye d'apprendre parce que sa mère était française. Cette dernière est morte quand elle était petite. ✗ Beaucoup de personne ont du mal à prononcé son prénom. ✗ Elle pense qu'il faut toujours croire en ses rêves et tout faire pour qu'ils se réalisent ✗ C'est une rêveuse, il faut bien l'avouer et puis, elle a encore le cœur et l'âme d'une enfant d'une certaine manière. ✗ Elle serait capable de beaucoup de choses pour protéger ceux qu'elle aime ✗ Elle a peur du bruit des sirènes. .



Margot


âge : Vingt-et-un ans pays : ASUTRALIAAAA où as-tu connu thub ? inventé/scénario : Inventé avis sur le forum : c'est ton dernier mot, jean pierre ? .




_________________

I can hold my breath. I can bite my tongue. I can stay awake for days. If that’s what you want. Be your number one (...) Give you all I am. I can do it, I can do it, I can do it. But I’m only human. And I bleed when I fall down. I’m only human. And I crash and I break down (...) You build me up and then I fall apart.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t4798-astree-tous-les-legumes-au-clair-de-lune-etaient-en-train-de-s-amuser-eh#185100
avatar
Astrée Micah Lloyd
DOUBLE-COMPTE : Kai Eowyn Bonistaw
MESSAGES : 223
ARRIVÉE : 06/01/2013


MessageSujet: Re: ASTREE Ϟ pick me, choose me, love me.   Mer 4 Nov - 9:03





❝ BREATHE. ❞





Astrée 1.0:
 


Les joues d'Astrée étaient déjà bien rougies, parler de garçons avec son père était quelque chose de tout à fait nouveau et autant dire qu'elle ne s'y était pas vraiment préparée. A l'autre bout du globe, même derrière une caméra, son père voyait très bien le malaise de sa fille mais il savait aussi à quel point elle avait peur. « Ma chérie, ce Llewyn a l'air d'être un gars bien et toi, tu es une fille merveilleuse. Tu n'as pas à avoir peur de tomber amoureuse. Bien sûr que tu as le droit de prendre ton temps mais, ne réfléchit pas trop non plus, les sentiments ne sont pas réfléchis. ». Elle aurait pu répondre à son père qu'en fait si, on peut travailler sur ses sentiments dans le sens où ils sont tous liés à des sécrétions chimiques et que, dans la théorie, on pourrait tous influer dessus mais, cela n'aurait pas été utile. Premièrement parce que son père avait tout à fait raison, les sentiments ne sont pas réfléchis, ils existent, point barre. Et deuxièmement, elle était amoureuse de Llewyn et son père l'avait bien comprit, rien ne servait de nier.
Astrée aurait voulu en parler à Llewyn, s'ouvrir un peu plus à lui même si elle craignait que ce ne soit pas réciproque. Cependant, deux jours après cette conversation avec son père, son oncle à reçu une lettre, la même que tous les autres habitants. Ils étaient « gentiment » invités à dégager pour laisser place aux avions, rien que ça ! C'était sans doute la première fois dans toute sa vie entière qu'Astrée avait ressentie autant de colère. Elle ne voulait pas quitter Arrowsic, perdre cette ville qui avait bercée son enfance et qui lui avait permis de se reconstruire une vie après l'hôpital. Et pourtant, il allait bien falloir et puis de toute façon, ce n'était qu'un juste retour des choses, elle devait entrer à l'université alors partir était sans doute une bonne chose. Oui, c'est ce qu'elle aurait voulu penser mais cette nouvelle lui serrait le cœur.
Quelques jours après elle partait avec son oncle sans qu'elle n'ait pu avouer ses sentiments à Llewyn et sans qu'elle ne trouve la force de lui offrir un au revoir digne de ce nom. C'était trop dur de renoncer à lui, de renoncer à eux.

Alors voilà, Astrée avait retrouvé l'Arizona avec son oncle et par la même occasion a grand-mère.Cette dernière lui avait manqué, elle devait bien l'admettre même si au bout d'une semaine elle n'arrivait plus à trouver les mots pour lui expliquer que non, elle ne pouvait pas manger autant de petits gâteaux mais que oui, elle allait bien. Il faut dire que sa grand-mère avait toujours été là quand elle était à l'hôpital, elle s'était occupée d'elle et inquiétée pour elle durant toutes ces années.
La jolie brune avait fait son entrée à la faculté de médecine qui ne ressemblait en rien à ce qu'Astrée avait pu imaginer mais ce n'était pas pour lui déplaire. Elle avait naïvement pensé que la fac n'était qu'un prolongement du lycée et quelque part, les mêmes travers restaient bien qu'il y avait plus d'étudiants. En fait, elle avait cru que la grande différence entre les deux se jouait surtout dans l'anonymat, dans le fait que cette fois elle aurait bien plus de mal à se faire une place. Pourtant, Astrée s'était imposée, non pas par son look ou quoi qu ce soit, mais par son travail et son esprit brillant. Elle n'aurait jamais cru avoir autant de facilité, elle avait toujours été douée en sciences mais... pour la première fois de sa vie, avoir fait de si longs séjours à l'hôpital lui donnait un avantage considérable dans le sens où toutes les notions lui semblaient plus facile à appréhender.
Elle avait continué la danse, toujours à petite dose évidemment mais, ça lui permettait de décompresser. La danse était toujours son échappatoire, son monde enchanté à elle. Et oui... tout aurait pu être simple, la vie aurait pu continué simplement en Arizona, elle aurait pu se faire à cette vie même si Arrowsic lui manquait. Elle aurait pu -toute sa famille aurait pu- si le téléphone n'avait pas sonné.

Cela faisait à présent trois mois qu'Astrée était bénévole à l'hôpital dans un programme d'aide pour les soldats blessés au combat. Le plus souvent, elle leur tenait compagnie, écoutait leur histoires ou leur apportait les trop nombreux petits gâteaux de sa grand-mère. Néanmoins, il y avait un colonel avec qui elle s'ouvrait un peu plus, avec qui elle ne se contentait pas d'écouter. « Pourquoi tu fais tout ça Astrée ? ». Elle leva les yeux sur le colonel Hennil, ne comprenant pas trop où il voulait en venir. « Pardon ? ». Il plongea un peu plus intensément son regard dans le sien et Astrée s'enfonça un peu plus sur sa chaise en sentant que le cours de cette conversation venait de lui échapper. « Je me doute que tu fais en partie cela pour aider mais pourquoi aider des soldats blessés, pourquoi donner ton temps à l'armée et pas à autre chose ? ». Elle aurait sans doute pu répondre qu'elle avait déjà donné beaucoup de son temps au cancer et qu'elle avait besoin de voir autre chose mais c'était petit et surtout, ce n'était pas la vérité. « En réalité, je... n'aide pas... c'est moi (…) c'est moi qui cherche de l'aide. ». Elle écrasa une larme sur sa joue avant de reprendre. « Mon père est mort au combat il y a six mois... et je... j'ai besoin de ça. ». Elle inspira un grand coup, pour ne pas pleurer. « J'ai besoin d'entendre pourquoi vous vous battez, pourquoi vous risquez vos vies... pour accepter. ». Parce qu'Astrée ne voulait pas blâmer l'armée alors que c'était le choix et les valeurs de son père mais parfois, c'était terriblement difficile de ne pas laisser la colère remplir son cœur. Et cet homme qui avait lui aussi une famille, lui aussi une fille – à peine plus jeune que la brunette- tendit les bras pour l'enlacer parce qu'il savait qu'il ne pouvait pas l'aider d'avantage, c'était à elle de mener son combat, de faire son deuil.

Astrée n'aurait su expliquer pourquoi mais à cet instant le fameux « Girl, you already know, i wanna fuck you » d'Akon lui revenait en tête. Elle afficha un sourire gêné avant d'annoncer à son « cavalier » qu'elle devait s’éclipser et il la laissa filer à contre cœur. Astrée n'était toujours pas très douée en termes de relations humaines, il y avait toujours ces moments où elle ne savait pas ce qu'elle devait faire ou non. Elle regarda son reflet dans le miroir avant de souffler un coup pour reprendre ses esprits. Elle prit son portable et resta plusieurs secondes à observer son fond d'écran, le même depuis qu'elle avait quitté Arrowsic : une photo avec Llewyn. Elle l'avait plus au moins volé, à vrai dire, il n'était pas trop d'accord à la base et puis elle avait fait une moue de chien battu, le faisant céder. Elle adorait cette photo parce qu'elle était simple, parce qu'aucun d'eux ne se forçait à sourire et parce que cette simple photo lui rappelait trop de bon moment « Astrée ! Alors tu lui as faussé compagnie ? T'exagères ! Ça fait genre des mois que Tyler te cours après ! Il est pas canon ? ». Aucun doute que son amie était ivre bien qu'elle avait raison sur le fait que Tyler tournait autour d'Astrée depuis des mois. Et c'était bien pour cette raison qu'Astrée fuyait : elle ne voulait pas de Tyler. Il était beau mais ça ne faisait pas tout et Astrée était toujours... enfin pas besoin de faire un dessin. Elle accordait peut-être trop d’importance à ces choses-là mais elle n'était pas prête à se livrer à quelqu'un qu'elle n'aimait pas. « Si très ! Mais hum... j'ai... je dois y aller. ». Ce à quoi, Amanda n'eut pas le temps de répondre, la brunette était déjà partie. Astrée se retrouva bien vite dans un taxi à regarder encore et toujours son fond d'écran. Llewyn lui manquait constamment et encore plus dans ces moments-là, quand elle ne savait pas trop si elle pouvait être elle-même ou non, si elle pouvait s'ouvrir ou non. Avec Llewyn, elle ne se posait pas la question, elle n'était qu'elle-même. Et oui, c'est vrai qu'elle ne lui avait jamais parlé de sa maladie mais parce qu'elle n'avait pas eu à le faire mais... si lui en parler leur permettait de se revoir, même un instant, elle le ferait.

Retourner à Arrowsic n'avait pas été une décision facile à prendre parce que oui, Astrée voulait y retourner mais son oncle avait son travail, elle avait la fac et sa grand-mère... personne ne tenait à la laisser seule en Arizona. Cela dit, Ted tenait tout autant à retrouver sa ville et il tenait à voir Astrée heureuse, lui qui était maintenant responsable d'elle -autant dire que ça lui foutait la frousse-. Et finalement, il avait décidé d'embarquer tout le monde, en espérant pouvoir reconstruire cette ville à l'image de ce qu'elle avait été.


_________________

I can hold my breath. I can bite my tongue. I can stay awake for days. If that’s what you want. Be your number one (...) Give you all I am. I can do it, I can do it, I can do it. But I’m only human. And I bleed when I fall down. I’m only human. And I crash and I break down (...) You build me up and then I fall apart.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t4798-astree-tous-les-legumes-au-clair-de-lune-etaient-en-train-de-s-amuser-eh#185100
 

ASTREE Ϟ pick me, choose me, love me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» PICK-UP LOVE de Catherine Kalengula
» Premier love....
» VW combi Pick Up 1967 Jack D.
» ford 32 pick up street
» Pick up et El Camino
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THEY HIDE UNDER BEDS. ☂ :: i wish i was someone better :: lost in translation :: accomplished-