Partagez | 
 

 (Straight for the castle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: (Straight for the castle)   Mar 10 Nov - 9:51




ANDREAS JOB VOLKOV


❝ Je suis plus bourrée d'alcool que de talent. ❞

nom : Volkov, croyez-le ou non, sa mère est loin d'être une danseuse émérite de Kalinka et si ce nom évoque la Sibérie et son froid légendaire, dites-vous bien que le cœur du patriarche n'est pas loin d'afficher les - 50°C reglementaire. Volkov, le genre de patronyme qu'on prononce en y mettant les inflexions les plus guindées, d'ailleurs, certains racontent qu'il est lié à la vieille aristocratie russe. Mama Volkov n'a de cesse de vouloir redonner à ce nom ses lettres de noblesse en oubliant qu'elle est née Schneider, pas Volkov et sans le sou.✗ prénom : Andreas, c'est aussi un Job comme dans le livre de Job. Puis, un Yuri, aussi,le genre qui n'a jamais marché sur la lune ( mais qui souvent s'est retrouvé en orbite).✗ date de naissance : vingt trois in nomine patris, souvent plus en fonction de ses ambitions , du comment il envisage d'honorer la nuit jusqu'à l'aube. Il a vu le jour un dix sept juillet. il apprécie particulièrement les montres hors de prix, à bon entendeur. -✗ âge : vingt quatre ans, généralement. et parfois, moins, parfois plus en fonction de ce qu'il compte faire ( et surtout avec qui).✗ nationalité : la vodka a beau couler dans ses veines, l'alphabet cyrillique n'avoir aucun secret pour lui, à l'heure actuelle, il se sent davantage américain. Il dégaine sa carte dès que l'occasion lui est donnée, histoire d'envoyer chier les sectaires à coup de majeurs bureaucratiques parce qu'il est abonné aux délits de faciès.✗ orientation sexuelle : les femmes, Seigneur, les femmes. Il adore les connasses et particulièrement lorsqu'elles présentent un minimum de formes qu'il peut croquer. Les silhouettes voluptueuses, les regards malicieux, les cheveux parfumés ( la liste est non exhaustive) ajoutez à cela un vocabulaire de poissonnière et vous obtenez là le parfait combo pour le rendre complètement dingue.  ✗ statut marital : seul sans l'être. en couple sans l'être. Perpétuellement en conflit. C'est particulièrement stimulant de se faire menacer de castration lorsqu'il va voir ailleurs, surtout lorsqu'il est censé être rangé. Il est plus ou moins célibataire, en tout cas, trois profils sur quatre le présentent comme tel ( le dernier, c'est juste pour lui faire plaisir). Andreas se donne un genre, il se sait capable d'en faire tomber des tas et il en joue, seulement , il est loin d'être infidèle lorsque l'amour frappe à sa porte ( disons juste qu'il ne le fait pas souvent, frapper à sa porte).✗ métier/études : musicien violoniste, pianiste, contrebassiste. Éloignez les guitares, les yukulélé, les instruments qui font mouiller les midinettes et qui le font hurler au scandale ( voire même vomir). Il est surtout polyvalent même s'il est quand même lauréat du fameux concours Tchaïkovski et que rien que pour cette raison précise, les plus grands mélomanes se l'arrachent. Il est bien trop individualiste pour rejoindre n'importe quel orchestre (en plus d'être particulièrement "difficile"), ces raisons font qu'il est en ce moment beaucoup plus "professionnel des galères" que musicien professionnel ( avec une propension occulte pour les génériques de vieux films. La marche impériale figurant parmi ses covers). A retenir qu'il n'y a pas plus aléatoire que ses revenus (mis à part la météo) ✗ groupe : I LOVE CHALLENGE ✗ avatar : Harry Styles ✗ crédit : écrire ici.






#Des réparties clownesques, des rires de phoques, des stratégies drague improbables. Andreas, c'est l'impulsivité, la paresse et à la fois, l'envie de tout voir, tout toucher, tout goûter. Parfois, il a l'air immature, le plus souvent, on s'accorde à dire qu'il est pas aussi chiant que son ainé ou que sa cadette mais surement plus con, quelque part, ce serait pas faux ( ou rien qu'un peu). Andreas, c'est la légèreté, l'impression qu'on peut le suivre partout, surtout dans ses délires sans rien craindre. Il est pas cent pour cent fiable, pas cent pour cent stable en revanche, il est cent pour cent concerné lorsque la situation l'exige. S'il est pas particulièrement violent, il est (hautement) contestataire et n'hésite pas à contredire juste pour le principe.  # Originaire d'europe de l'est. là où on se les pèle gracieusement. on raconte par ci et surtout par là, que les racines sont russes et autrichiennes, tout ce qu'il retient c'est qu'il est capable de réciter l'hymne nationale russe après s'être mis une mine, qu'il connait toutes les insultes possibles et imaginables en allemand, français et espagnol mais qu'il est incapable de tenir une conversation en langue de molière contrairement à son frère ainé qui passe son temps à fanfaronner. Ceci dit, il y a bien une langue qu'il maitrise à l'opposé de ce tocard, c'est bien le "femme" et autant dire que dans ce domaine précis, le maître excelle et risque de rester incontesté un bon bout de temps. ça vole plus haut que les pigeons de ce côté, ce qui lui permet de rabattre certains caquets au menu. # Andreas s'y connait pas mal en législation, d'ailleurs, il passe son temps à monter au créneau lorsqu'il est témoin de ce qu'il qualifie d'une "injustice" ( se faire sucrer sa place au Starbuck en fait partie). ll ne remerciera jamais sa mère pour ces connaissances précises, il invoquera simplement le fait qu'il aurait un jour ouvert un bouquin par pure curiosité ( non pas sous l'insistance de son avocate  de mater, bien sûr que non) # Andreas a un frère , une pierre angulaire un brin branlante et deux hyènes qui lui servent de sœurs. S'il s'entend extrêmement bien avec le premier, la cohésion est difficilement visible avec les deux autres # les occasions de se tirer dans les pattes ne manquent pas sous le toit Volkov , autant dire que les diners de famille ont quelque chose de napoléonien.# Sa mère le regarde toujours avec les yeux de la suspicion. Sourcils arqués, paupières plissées, iris incandescents. Andreas est toujours "celui-qui". Celui-qui prépare un sale coup, celui-qui vient bourré aux réunions familiales, celui-qui insulte tonton Stanislas, celui-qui rate ses rendez-vous importants, celui-qui finit aux urgences au nouvel an. Celui-qui foire, une place où il a l'impression d'arriver ex-æquo avec son aîné, quand même # Son père, lui, le regarde toujours avec le regard perplexe. Hébétude du mec qui se demande bien ce que son fiston va bien pouvoir faire de sa vie en régressant à ce rythme. Andreas se dit souvent qu'il doit bien regretter d'avoir exigé que ses fils apprennent à jouer des instruments.# Il se souvient du jour où sa cadette lui a fait le coup de pute du siècle en lui versant un verre de vin sur l'une de ses chemises. Celles qu'il refermait sans cesse jusqu'au cou, dont il ne retroussait jamais les manches pour que sa mère ne découvre pas la multitude de tatouages qui étaient apparus sur sa peau. L'énorme tâche sur le blanc immaculé de sa chemise a poussé maman Volkov à réclamer le bout de tissu, son frère ainé n'a pas été d'une très grande aide, sa cadette, elle, a savouré sa mesquinerie. Maman Volkov  a hurlé (faisant fuir le chat ) et a surement considéré de l'assommer à coup de bible. Par chance, elle n'en n'avait aucune sous la main. Andreas s'est demandé si Dieu ne l'avait pas  eu à la bonne ? Et s'est empressé de déserter le domicile familial deux bonnes semaines avant que la ministre de l'intérieur ( sa cadette) ne vienne jouer les portes paroles pour "enterrer la hache de guerre" ( depuis, enterrer la hache est toujours au programme et risque de l'être , au mieux, jusqu'aux alentours de 2030).# Andreas est un pote en or, il se tape la plus moche de la soirée pour faire diversion, débarque à 3 heures du mat' armé d'une bouteille ( ou d'une pelle, ou d'un pot de glace) refuse cependant catégoriquement de prêter sa voiture, pas sa voiture, jamais sa voiture.






DAN.


âge : keuh keuh majeure ✗ pays : la gaule ✗ fréquence de connexion : trop souvent ✗ où as-tu connu thub ? y'a des plombes ✗ inventé/scénario : inventé✗ avis sur le forum :  perfection ✗ c'est ton dernier mot, jean pierre ? brioche et keurs.





Dernière édition par Andreas Volkov le Mar 10 Nov - 18:44, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (Straight for the castle)   Mar 10 Nov - 9:52





❝ in a room full of art, I'd still stare at you ❞




« Regarde un peu l'vieux, on dirait qu'il va nous chier une durite » - Andreas  chuchote ces paroles à son frère, en se penchant sur le buffet . Voilà l'exacte raison qui l'a amené à honorer son entrepreneur réputé ( et corrompu) de père de sa présence à ce qu'il considère comme étant un « événement » important dans sa carrière d'entrepreneur (   réputé et corrompu). Il lève les yeux quelques secondes pour rencontrer ceux de son aîné qui a l'air de souffrir rien qu'en respirant le même air que les quelques deux cents invités qui papotent çà et là. Un sourire lui vrille  les lèvres tandis qu'il attrape une tomate-cerise qu'il fourre aussitôt dans la bouche à son ainé, complètement plié par la grimace qu'il affiche dès lors. « Pète un coup,mec, t'as l'air aussi stressé qu'la madre la dernière fois que je l'ai croisé. Elle avait le rouge à lèvres qui dépassait , serpentant doucement vers le menton » - évidemment, qu'il l'est. Son frère  est toujours stressé lorsque lui,lui est toujours décontracté (son smoking complètement froissé en atteste grandement, hélàs). Leur mère  n'a pas hésité une seule seconde à l'insulter en le voyant. Des invectives qui lui ont refait la tête au carré et fait siffler les oreilles. D'ailleurs, elle est où, celle-là ?« Elle est allée se refaire une beauté »- bordel, il pense, observant son frère comme si un troisième oeil venait de pousser sur son front, il lit définitivement dans mes pensées ?« Je ne lis pas dans tes pensées, tu tires toujours cette tronche quand tu crois que maman en a après toi  ». « J'vois pas de quoi tu parles »- il réplique, se tournant pour mieux se planquer le visage et gober une crevette. « C'est uniquement parce que j'ai rencard »« Tu quitterais la soirée pour une partie de baise ? » - à bien y réfléchir ? « Tu quitterais pas, toi, cette soirée pour une partie de baise ? » - le silence qui s'installe se révèle plus qu'éloquent. Ah, tu vois. Andreas en profite pour saluer une donzelle, la numéro "on s'en fiche" de la soirée.« T'as l'air d'un clochard avec ton smoking et pourtant...»  « Sois pas jaloux, avoir l'air sexy, c'était pas vraiment dans mes plans. Que veux-tu ? Ça arrive... »- une tape part se perdre contre l'épaule du plus vieux des deux. Andreas siffle sa flûte de champagne d'un seul coup et pivote vers son frangin :  « Bon, tu m'excuses, une partie de baise m'appelle. T'inquiète, j'te raconterai les détails demain, sans faute ». Il ne va rien lui raconter du tout, mama Volkov lui fera la remarque, papa Volkov lui lancera un rageur : irresponsable fornicateur en claquant la porte de son bureau, sa cadette l'ignorera ( comme elle en a la mauvaise habitude ( que Andreas trouve bien salutaire)). La routine, presque.

« C'est quoi ton intention, là ? J'comprends pas » - parce qu'il est quand même vingt deux putains d'heures et qu'il en est à son quatrième verre (et qu'il est incapable d'additionner un plus un. Peut-être parce qu'il est  carrément saoul ?). C'est lui demander de décrocher la lune. La lune lui paraît tellement loin, loin , là-bas, dans le cosmos et lui, lui est tellement ici, à capter les œillades puant la luxure. Il ne veut qu'une seule chose ( à part se commander un autre verre) se tirer de là au plus vite, accompagné, de préférence. C'est sûrement sans compter l'intervention d'une lourdasse qu'il connaît ni d'Eve ni d'Adam mais qui se croit autorisée à lui faire la morale. « Moi ? Rien de spécial, j'estime seulement que tu devrais limiter tes consos » - et puis quoi encore ? « Dis, c'est pas l'moment d't'occuper d'ton cul et garder tes sermons ? » - démentiel, Andreas pivote, reniflant au passage de suffisance. Il a peut-être légèrement envie de vomir ses tripes. « Qu'est-ce qu'elles peuvent bien te trouver ? » - la mine hébétée qu'il affiche   prouve à quel point la question qu'elle pose fait mouche. « A part le fait que je sois particulièrement séduisant, tu veux dire ? » - il agite le majeur sous le nez de cette pétasse débarquée de nulle part pour lui lancer des attaques gamines. « T'es qui, au fait ? » - question pertinente, quand même. Il  était temps qu'il la pose. « La sœur de ton rendez-vous de ce soir » - la sœur de son rendez-vous mais sur quelle putain de tarée il est tombé ? Elles viennent en délégation ou quoi ? Et puis comment ça s'fait qu'il ne la remarque que maintenant ? « T'es la sœur de Cara ? » « C'est Carla » - genre, c'est la même chose. « Cara ou Carla ou même Clara, tu vas pas pinailler pour une lettre, si ? Si, si, t'as l'air d'être une emmerdeuse, ça doit bien te faire hurler les fautes dans... » « pourquoi tu changes de sujet ? » - pourquoi, au fait ? « tu perds pas l'nord, toi » - elle va pas le perdre, le nord. Elle va rester là, elle va faire en sorte qu'aucune nana potable ne l'approche de la soirée. Puis, pour couronner le tout, elle va même lui chourer son taxi, la salope. Il la reverra, plusieurs fois et puis, doucement, elle va venir s'incruster dans le décor et après, il pourra plus imaginer ce décor de merde sans qu'elle n'en fasse invariablement partie. Elle aura bien joué son coup, la garce. Trop bien, même. Et ça va le frustrer. Puis un jour, il sortira avec. Ils vivront quelques temps d'amour et d'eau fraiche jusqu'à ce que ça ne suffise plus. Ça se finira mal, avec des pleurs, des pots de glace ravagés, des visages aux expressions furieuses et toujours l'impression dégueulasse d'avoir perdu leur temps, ils se sépareront d'un commun accord en se lançant à la figure des grossièretés, des adieux, des à jamais.




Dernière édition par Andreas Volkov le Mar 10 Nov - 18:41, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Llewyn H. Fitzgerald
please, save me from myself. ”
DOUBLE-COMPTE : La schizophrénie ne nécessite pas plusieurs corps, mais une seule tête.
MESSAGES : 422
ARRIVÉE : 10/11/2013
LOCALISATION : Au sommet du Squirrel Point Light, affrontant l'horizon.



MessageSujet: Re: (Straight for the castle)   Mar 10 Nov - 10:04

Effectivement, la perfection.
Bienvenue à toi, l'ami

_________________

    — it's hard to look you in the eyes when my heart want your lips. it's hard to love you, when you are everything to me, but i'm not everything to you. I deserve a smile, but it doesn't matter anymore... Shall I disappear in your shadow ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t5679-llewyn-dear-monster-let-s-go-back-home http://hideunderbeds.1fr1.net/t5733-llewyn-i-m-alone-but-you-can-follow-me
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (Straight for the castle)   Mar 10 Nov - 18:38

merci, buddy.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fernando Gautier-Perez
DOUBLE-COMPTE : jona & louis.
MESSAGES : 8067
ARRIVÉE : 07/03/2012
LOCALISATION : à l'hôpital.



MessageSujet: Re: (Straight for the castle)   Mar 10 Nov - 22:12

C'est un retour ? en tout cas ton personnage me plait rien que parce que c'est un violoniste Le violon c'est trop beau, j'adore
(Re)bienvenue sur THUB alors

_________________
TAKEN AWAY TO THE DARK SIDE
Je ne sais pas pourquoi non plus est-ce qu'une petite goutte de pluie s'échappe de mes yeux ni pourquoi ça fait si mal d'être en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t3256-fernando-mentir-est-ma-seconde-langue-maternelle http://hideunderbeds.1fr1.net/t3264-je-suis-docteur-je-peux-soigner-tes-maux-de-coeur
avatar
Kai Eowyn Bonistaw
les poissons sont plus affectueux que les hommes
DOUBLE-COMPTE : Astrée Micah Lloyd.
MESSAGES : 589
ARRIVÉE : 01/02/2012


MessageSujet: Re: (Straight for the castle)   Mer 11 Nov - 10:42

Un retour aussi alors ? :D
En tout cas ce personnage promet ! Et je suis désolée de pas mettre des smileys partout, je peux pas Arrow
mais je te souhaite un bon retour à la maison (ou bienvenue si j'ai mal compris --->)
Et je te valide ! si tu as besoin d'aide, n'hésite pas à venir nous voir. I love you
Tu peux aussi demander des liens aux scénarios actifs, si une idée te vient

_________________

tears of an angel.
I know it's hard to remember the people we used to be...It's even harder to picture, that you're not here next to me. You say it's too late to make it,
But is it too late to try?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t2959-kai-comment-fait-on-quand-on-a-rien-pas-meme-des-souvenirs-a-revisiter-dans-la-nuit http://hideunderbeds.1fr1.net/t2967-kai-si-tu-veux-quelque-chose-dans-la-vie-prends-le
avatar
Aaron Lawford
MESSAGES : 14387
ARRIVÉE : 12/01/2011


MessageSujet: Re: (Straight for the castle)   Mer 11 Nov - 14:45

Bienvenue parmi nous. I love you

_________________

“I am nothing. I’m like someone who’s been thrown into the ocean at night, floating all alone. I reach out, but no one is there. I call out, but no one answers. I have no connection to anything.” Haruki Murakami.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t5712-aaron-hope-when-you-take-that-jump-you-don-t-fear-the-fall#210477 http://hideunderbeds.1fr1.net/t5717-aaron-walk-beside-me
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (Straight for the castle)   

Revenir en haut Aller en bas
 

(Straight for the castle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Lune de miel au castle club ?
» Lipo pour E revo brushless castle edition
» Séjour au castle club Décembre 2009
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» [Hôtel partenaire] Vienna House Dream Castle
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THEY HIDE UNDER BEDS. ☂ :: i wish i was someone better :: lost in translation :: accomplished-