Partagez | 
 

 Now you're telling lies 'cause you have sworn to keep it.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Carlie Moorgate-Owens
MESSAGES : 476
ARRIVÉE : 08/04/2012


MessageSujet: Now you're telling lies 'cause you have sworn to keep it.   Jeu 12 Nov - 11:36

Revenir à Arrowsic avait quelque chose d'étrange. Tout le monde criait au changement mais les gens eux, c'est comme s'ils n'avaient pas changé. Avec effroi (enfin presque), j'avais croisé l'ancienne voisine en rentrant des cours. Une femme d'une cinquantaine d'année (bien que soixante-dix dans sa tête, au moins). Gentille mais casse-couille (du genre à vous tenir la jambe pendant des heures). Et bref, je l'ai croisé en rentrant du collège. Evidemment, elle m'a tenu la jambe. « Carlie ? C'est toi ? Mais qu'est-ce que tu as grandit ! Je t'aurais presque pas reconnu. ». J'ai souri poliment. Au fond de moi, je regrettais sincèrement qu'elle m'ait reconnu. Evidemment que j'ai grandi. C'est un peu le but de la croissance. Oui j'ai un peu de sein aussi. Et j'ai des cheveux super longs ! Mon niveau de sarcasme aussi est excponnentiel, j'en conviens. Bref, ce n'était pas si différent que ça, Arrowsic. C'était facile de retrouver ses marques. Un peu trop facile à mon goût. New York me manquait déjà. Et le problème d'Arrowsic était que rien n'était jamais secret. Jamais. Et cela ne faisait pas mon affaire du tout.

A peine rentrée à la maison j'entendais les rires de mon frère. « Je suis rentrée ! ». Aucun risque de réveiller Adam, du coup, je pouvais le dire bien fort. Je me dirigeais dans la cuisine parce que j'avais entendu la voix de ma mère. Je posais mon portable sur le plan de travail pour libérer mes mains et sortir mon carnet de liaison. « Avant que j'oublie, tu me signer s'teuuu plaît ? C'est pour une sortie scolaire en SVT, ils veulent nous amener dans la forêt et tout ça. ». Un truc barbant de plus quoi. Mais je risquais la colle pour non signature. Et autant dire que ça ne me tentait pas trop. J'avais mieux à faire que d'être coller. Et mieux à faire qu'une sortie en fôret aussi mais, ça j'avais pas le choix. Toujours est-il qu'à ce moent, mon père arriva dans la cuisine. Sans doute avait-il décidé de laisser Adam dans son parc. Cela n'avait pas d'importance en théorie. Seulement, mon portable (posé sur le plan de travail) vibra à ce moment. Le prénom de Toby s'afficha, suivit d'un petit coeur. Et il était sans nul doute, le seul contact avec un coeur. Et merde! J'étais toujours heureuse de recevoir des messages de Toby. Mais là, il avait très mal choisit son moment. Mes parents n'étais pas des profs. Je ne pouvais pas prétendre que Toby avec un coeur signifait mon ampour pour Toby Cavanaught dans PLL. Oui, ma prof d'histoire a New York était tombé là-dessus. Enfin bref, cette excuse bidon m'avait sorti d'affaire. Mais là, c'était mes parents.

J'attrappais mon portable en vitesse, priant pour que mon père n'ait pas vu. Peine perdue, son regard demandait des explications. Et celui de ma mère aussi. Putain de merde. Ils m'avaient tous les deux là, j'étais cernée. Le truc c'est que je voulais pas leur parler de Toby. Et eux, ils se doutaient d'un truc depuis l'été dernier. Seulement, ils n'avaient rien pour me questionner, pas même un prénom. Maintenant, ils l'avaient. J'avais plus qu'à tenter de faire diversion non ? C'était encore ma meilleure option. « T'es pas obligée de signer hein, je serais ravie de pas y aller. ». C'était pas un mensonge mais une veine tentative de diversion.



_________________

Ne pleurez pas votre passé car il s’est enfui à jamais. Ne craignez pas votre avenir car il n’existe pas encore. Vivez votre présent et rendez le magnifique pour vous en souvenir à jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Felix Moorgate
MESSAGES : 962
ARRIVÉE : 15/05/2013


MessageSujet: Re: Now you're telling lies 'cause you have sworn to keep it.   Ven 13 Nov - 22:12

Dès que le présentateur du journal télévisé avait annoncé qu'Arrowsic survivrait, tout était déjà prêt dans nos têtes : nous allons retourner chez nous, le vrai chez nous, celui qui nous avait accueilli pendant plusieurs années, celui où les plus grands événements de nos vies s'étaient déroulés. Non sans émotion, nous avions donc retrouvé notre grande maison. Après plus d'un sans présence humaine à l'intérieur, il fallait avouer que nous avions un peu de travail pour tout nettoyer, mais le principal était de revenir dans notre cocon. La vie avait alors repris son cours, Neela à l'hôpital, Carlie dans son ancienne école, moi dans le journal local d'Arrowsic, Adam toujours dans son parc. Je jouais d'ailleurs un peu avec lui lorsque j'entendis la voix de Carlie résonner dans la maison, annonçant son retour. Je laissais alors Adam quelques instants avec une peluche pour aller rejoindre Carlie et Neela dans la cuisine.

Carlie avait déjà sorti son carnet de liaison, apparemment prête à faire signer quelque chose à Neela pour lequel elle n'avait pas l'air très emballée. Une sortie scolaire dans la forêt apparemment. Je me disais intérieurement qu'ils auraient effectivement pu trouver un peu plus exotique, mais que cela devait sûrement servir à quelque chose. J'avais l'intention d'attendre qu'elle ait fait signé ce message à Neela pour lui demander comment s'était passée sa journée, mais la vibration de son téléphone posé à côté d'elle sur le plan de travail attira mon attention. Un message d'un certain “Toby <3” était apparu sur l'écran. Carlie attrapa bien vite l'appareil comme pour le cacher et tenta de retourner à la discussion sur sa sortie scolaire.

Nous avions déjà vaguement parlé avec Neela que nous avions trouvé quelque chose de changé chez elle depuis quelques temps. Carlie grandissait, elle était maintenant entrée dans l'adolescence et donc dans les changements qui allaient avec. Mais j'avais l'impression qu'il y avait autre chose derrière son comportement, parfois plus joyeux, et encore plus axé sur la danse qu'avant.

« Qui c'est Toby ? »

Oui j'étais curieux. Et au fond, ayant son nom suivi d'un cœur, il n'était probablement qu'un simple ami. Je tentais un petit sourire complice, parce que l'idée de savoir ma Carlie heureuse me rendait heureux aussi. Et pourtant, une part de moi restait papa poule et protecteur et était presque prête à faire passer un interrogatoire à ce Toby pour être certain qu'il était quelqu'un de bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t5152-felix-le-chat-le-retour-termine
avatar
Neela Moorgate
DOUBLE-COMPTE : nop
MESSAGES : 1632
ARRIVÉE : 19/03/2013
LOCALISATION : Arrowsic.



MessageSujet: Re: Now you're telling lies 'cause you have sworn to keep it.   Sam 14 Nov - 16:50

Quitter New-York pour revenir à Arrowsic nous faisait le plus grand bien. Cette fois, j'espérais que c'était la bonne, et que nous resterions ici jusqu'à la fin de nos jours, ou tout du moins pendant encore plusieurs années. Mes parents, eux, étaient encore là-bas et se tâtaient beaucoup à revenir pour le moment. D'ailleurs, ma mère m'avait appelée en fin d'après-midi pour avoir des nouvelles et me demander si notre réinstallation s'était passée comme nous voulions. Nous avions discuté de longues minutes sur un peu tout et rien, mais surtout sur Arrowsic et le projet d'aéroport échoué, jusqu'à ce que j'entende la porte d'entrée claquer. A cette heure là, c'était forcément Carlie, donc je décidais de raccourcir la conversation avec ma mère qui de toute façon était déjà plus proche de la fin que du début. « Je te laisse, Carlie rentre. A plus tard maman. » A peine le téléphone reposé, Carlie manifesta qu'elle était de retour en faisant entendre sa petite voix dans l'entrée. « Je suis rentrée ! » Elle déboula dans la cuisine et déballa toutes ses affaire sur le plan de travail, mettant un foutoir pas possible alors que tout était bien rangé. Je la regardais faire en écarquillant les yeux, avant qu'elle ne pose son fameux carnet de liaison sous mon nez. Apparemment, les questions habituelles sur comment s'était passé sa journée au collège allaient devoir attendre un peu. « Avant que j'oublie, tu me signe s'teuuu plaît ? C'est pour une sortie scolaire en SVT, ils veulent nous amener dans la forêt et tout ça. » A observer sa mine, elle avait l'air encore bien emballée par cette sortie, tiens. Je ne comprenais pas trop d'ailleurs, la forêt c'était sympa, certes ce n'était pas disneyland mais au moins ça la ferait changer de cadre et respirer un peu l'air pur en pleine nature. « Bien sûr. » J'attrapais donc un stylo mais pris le soin de lire ce que je signais avant toute chose. Je connaissais ma fille, maline comme elle était, elle aurait très pu ruser pour caser un mot annonçant qu'elle était collée ou qu'elle avait perturbé la classe avec ses papotages et me le faire signer en vitesse. Heureusement, ça n'était jamais arrivé, l'école n'était certes pas sa grande passion comme pour beaucoup d'autres jeunes mais ce n'était pas au point de faire d'elle le cancre de la classe. Cela dit, pour le côté rusé, je crois que je ne me trompais pas beaucoup. C'est en arrivant à la fin du paragraphe et donc sur le point de signer, que le portable de Carlie s'alluma en vibrant sur le plan de travail. Mon attention se détourna alors malgré moi du carnet pour se porter sur l'objet et j'eus juste le temps de voir le prénom de Toby suivi d'un petit coeur avant que ma fille ne l'attrape vivement. Je regardais tantôt l'appareil, tantôt Carlie, me demandant si tout allait bien. Visiblement, non. Elle affichait une mine un peu déconfite et ses joues étaient en train de rougir. Ouais, pas trop de doutes à avoir là, elle était complètement amoureuse et perturbée. Avec Felix, nous avions eu de plus en plus de soupçons à ce sujet. Carlie était devenue étrange ces derniers temps, sans vraiment qu'on ne puisse l'expliquer, et puis, signe flagrant, elle ne décollait presque plus de son portable. Un petit silence s'installa entre nous, elle troublée en découvrant que j'avais vu ce que je ne devais pas voir, et moi ne sachant pas trop quoi dire face à tout ça. Je jetais un oeil à Felix qui était arrivé dans la pièce entre temps, perplexe. « T'es pas obligée de signer hein, je serais ravie de pas y aller. » Sa gêne était parfaitement audible dans sa voix. Tout ce qu'elle voulait, c'était récupérer son carnet, signé ou non et échapper à la situation le plus vite possible. Je poussais un soupir en la regardant. « Alors déjà, je vais signer parce que je n'ai aucun motif valable à donner à ton prof pour ne pas signer. Je ne vois que « ma fille est allergique aux sapins » mais c'est un peu gros tu crois pas quand on sait que tu as été en classe de ski l'année dernière ? Et... » Je me moquais un peu d'elle, c'est vrai, mais en même temps je ne voyais que des côtés positifs dans cette sortie en forêt. Felix était resté silencieux, il n'avait pas interrompu notre conversation malgré ce petit incident qui venait de se produire et que Carlie tentait coûte que coûte de nous faire oublier. « Qui c'est Toby ? » C'était exactement la question que je voulais lui poser mais que je n'osais pas forcément prononcer, donc il tombait très bien. « Et puis oui, qui c'est Toby ? » Carlie était coincée, elle n'avait plus vraiment d'échappatoire d'autant que nous la regardions tous les deux en attendant des explications. Ce n'était pas pour la fâcher, loin de là, c'était simplement de la curiosité, et puis nous étions parfaitement en droit de poser ce genre de question puisqu'elle était notre fille. Il s'agissait non seulement de satisfaire notre curiosité mais aussi et surtout de nous assurer de sa sécurité. Si ce Toby avait réellement le rapport auquel nous pensions avec notre Carlie, il me semblait assez juste que nous en soyons les premiers informés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t4971-neela-cause-one-night-is-enough-to-make-your-life-turns-into-a-beautiful-disaster http://hideunderbeds.1fr1.net/t5011-neela-follow-me-when-your-fire-s-died-out
avatar
Carlie Moorgate-Owens
MESSAGES : 476
ARRIVÉE : 08/04/2012


MessageSujet: Re: Now you're telling lies 'cause you have sworn to keep it.   Jeu 19 Nov - 11:13


Je ne voulais vraiment pas parler de Toby avec mes parents. Je ne sais pas trop pourquoi. Il n'y avait aucune raison qu'ils me disputent ou quoi. Mais, ma relation avec Toby était secrète. Et elle marchait comme cela. Et je sais pas, en parler aux parents, ça changeait tout. Je voulais pas avoir à partager cette histoire. Et oui, j'étais mal maintenant qu'ils avaient vu son nom sur mon écran. Enfin, ma mère me laissa quand même un peu d'espoir. « Alors déjà, je vais signer parce que je n'ai aucun motif valable à donner à ton prof pour ne pas signer. Je ne vois que « ma fille est allergique aux sapins » mais c'est un peu gros tu crois pas quand on sait que tu as été en classe de ski l'année dernière ? Et... ». Elle se coupa sans doute parce qu'elle savait que je ne l'écoutais pas. Je m'en fichais royal de tout ça. J'irais parce que j'avais pas le choix. Je voulais juste qu'elle continue et qu'elle zappe toute idée d'autres sujets. Même si au passage elle se moquait un peu de moi. Je n'allais pas me vexer parce que j'avais de l'espoir. L'espoir qu'elle passe à autre chose.

Sauf que là, c'était sans compter sur mon père. « Qui c'est Toby ? ». Je me tournais vers mon père. Il avait beau sourire, moi pas. Mon regard le suppliait de ne pas avoir posé cette question. Mais si, il l'avait fait et il voulait vraiment savoir. Putain, je ne cherchais plus d'où venait ma curiosité maladive. Et j'aurais aimé qu'il me suffise de dire que ce n'était qu'un ami. Mais, c'était la pire réponse du monde. « Et puis oui, qui c'est Toby ? ». Je me tournais de nouveau, cette fois, vers ma mère. Bon, alors là, j'étais mal. Je les regardais tour à tour, quelque peu désespérée.

Je soufflais en levant les yeux au ciel avant de réponse. « Vous vous êtes vus là ? On dirait deux gamins le jour de Noël. ». Ma façon de leur dire qu'ils étaient bien trop curieux. Mais je savais que ça ne suffirait pas. Alors je n'avais plus qu'à compléter. « Toby c'est un partenaire de danse. ». Ce qui était loin d'être un mensonge, même très loin. Bien sûr, il était aussi bien plus que cela. Mais au moins, je ne me retrouvais pas à dire que c'était juste un ami. « Et puis arrêtez de me regarder comme ça, si j'avais envie de vous parler de quelqu'un, je le ferais. Toby ou qui que ce soit d'autres. ». Sauf que leur parler de Toby, je ne le ferais pas. Ou alors je mentirais. Je ne me voyais par regarder mes parents en leur disant que j'étais amoureuse de lui. Que oui, cela faisait plus d'un an qu'on se tournait autour. Je ne me voyais pas leur dire qu'il avait quinze ans. Je ne me voyais encore moins leur dire que je l'avais embrassé. Je ne voulais pas qu'ils sachent, était-ce si grave ?


_________________

Ne pleurez pas votre passé car il s’est enfui à jamais. Ne craignez pas votre avenir car il n’existe pas encore. Vivez votre présent et rendez le magnifique pour vous en souvenir à jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Felix Moorgate
MESSAGES : 962
ARRIVÉE : 15/05/2013


MessageSujet: Re: Now you're telling lies 'cause you have sworn to keep it.   Dim 29 Nov - 12:03

Carlie semblait un peu plus paniquée depuis que nous lui avions demandé qui était Toby. Après tout, on était ses parents, et on s'inquiétait avant tout pour elle si elle fréquentait effectivement ce Toby sans que nous ne l'ayons jamais vu. Et puis étant donné que son nom était accompagné d'un petit cœur sur le téléphone de Carlie, il était probablement plus qu'un simple ami, mais ça nous allions sûrement mettre du temps à lui faire avouer. « Vous vous êtes vus là ? On dirait deux gamins le jour de Noël. » Je levais alors les yeux vers Neela en gardant mon sourire. Oui deux gamins, c'était parfois ce que l'on était quand on voyait notre comportement, bien que nous sachions être entièrement adultes quand il le fallait. Mais c'était tellement mieux de garder une part d'enfant et de folie, sans quoi la vie serait bien triste. Et puis j'avais toujours été curieux, alors ce n'était pas aujourd'hui que cela allait s'améliorer. « Toby c'est un partenaire de danse. » Je reportai mon regard sur Carlie. Un partenaire de danse ? C'était entièrement possible vu le temps que Carlie passait à la danse. En tout cas probablement un partenaire assez proche dans ce cas. Carlie était un peu bloquée dans cette situation, elle nous regardait tour à tour Neela et moi sans vraiment savoir comment se sortir de là sans lâcher d'information. « Et puis arrêtez de me regarder comme ça, si j'avais envie de vous parler de quelqu'un, je le ferais. Toby ou qui que ce soit d'autres. » D'accord... Donc ça l'énervait apparemment.

« Oh ça va Carlie, je vois pas ce que tu as à cacher tu sais que tu peux tout nous dire. »

Après tout, nous étions quand même loin d'être des parents qui jugent leurs enfants sur leurs actions ou leurs choix. Et même si je voulais d'un côté m'en assurer par moi-même, je faisais quand même confiance à Carlie et me disais que si elle était vraiment avec ce Toby comme on le supposait avec Neela, c'est qu'il était quelqu'un de bien.

« C'est quoi, c'est top secret ? »

Oui j'essayais de lui faire cracher le morceau, mais étant donné qu'elle a pris notre côté têtu à Neela et moi, ça risquait d'être bien compliqué.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t5152-felix-le-chat-le-retour-termine
avatar
Neela Moorgate
DOUBLE-COMPTE : nop
MESSAGES : 1632
ARRIVÉE : 19/03/2013
LOCALISATION : Arrowsic.



MessageSujet: Re: Now you're telling lies 'cause you have sworn to keep it.   Lun 11 Jan - 20:36

« Vous vous êtes vus là ? On dirait deux gamins le jour de Noël. Toby c'est un partenaire de danse. Et puis arrêtez de me regarder comme ça, si j'avais envie de vous parler de quelqu'un, je le ferais. Toby ou qui que ce soit d'autres. » Si elle croyait nous éloigner du sujet principal avec ses remarques désagréables, elle se trompait complètement. C'était tout elle, ça. Dès que quelque chose ne lui plaisait pas, elle ne se gênait pas pour parler comme une grande pour se défendre, quitte à se montrer arrogante du haut de ses quatorze ans. Mais elle ne nous impressionnait pas, loin de là. Carlie prétextait que ce fameux Toby n'était qu'un partenaire de danse. Il n'empêche que le petit coeur placé juste à côté de son prénom n'était pas passé inaperçu à mes yeux, malheureusement pour ma fille. Elle semblait n'avoir qu'une envie : filer dans sa chambre pour espérer échapper à toutes ces questions dérangeantes. Cependant, nous n'étions pas prêts de lâcher l'affaire. Ce que nous avions vu avec Felix avait bien trop attisé notre curiosité pour que nous décidions d'en rester là. Toujours est-il que j'étais vraiment dubitative sur le fait que ce jeune homme ne soit qu'un ami et rien de plus pour ma fille. C'était trop gros pour être vrai. « Juste un partenaire de danse ? » demandais-je en arquant un sourcil. Oui, j'étais un peu trop curieuse et sûrement très agaçante pour Carlie, mais c'était un petit jeu amusant au fond. Je savais que mes questions l'énervaient, tout simplement parce que c'était son intimité qui était un peu dévoilée, qui plus est par ses propres parents. « Il m'a semblé voir un petit coeur, pas toi Felix ? » Oui je prenais un malin plaisir à la taquiner et à jouer de ma position de mère curieuse, et alors ? Après tout si Carlie avait un petit-ami, je ne voyais aucun inconvénient à cela. C'était même très bien, au moins elle avait une première expérience avec la gente masculine. Bonne ou mauvaise, celle-ci serait toujours bénéfique car elle l'aiderait à se construire et à savoir ce qu'elle veut réellement. Du moment que ce garçon ne lui faisait pas de mal et ne lui attirait pas de problèmes, je ne voyais absolument pas où était le problème. Au contraire, et j'étais quasi sûre que Felix voyait les choses comme ça également. Elle n'avait sûrement pas à avoir honte de cette relation, bien que je pouvais comprendre qu'à cet instant, Carlie devait être sacrément perturbée. En tout cas, top secret ou non, elle devrait bien nous dire la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t4971-neela-cause-one-night-is-enough-to-make-your-life-turns-into-a-beautiful-disaster http://hideunderbeds.1fr1.net/t5011-neela-follow-me-when-your-fire-s-died-out
avatar
Carlie Moorgate-Owens
MESSAGES : 476
ARRIVÉE : 08/04/2012


MessageSujet: Re: Now you're telling lies 'cause you have sworn to keep it.   Ven 15 Jan - 3:07


Je n'aimais pas trop la tournure que prenait les choses. Ça m'énervait d'être coincée, entre eux. Je ne voulais vraiment pas avoir à leur en parler. Et j'étais à cours d'idée pour m'en sortir. « Juste un partenaire de danse ? ». Je hochais doucement la tête. Je ne voulais pas en dire plus. Mais ma mère, ça semblait vraiment l'amuser cette situation. Mais pas moi. J'aurais voulu claquer la porte et aller prendre l'air. Et pour une fois, l'autre mioche pouvait pas chialer ? Histoire qu'on se préoccupe d'autre chose ? Bah non. Jamais là quand il faut ce petit trou du cul. « Oh ça va Carlie, je vois pas ce que tu as à cacher tu sais que tu peux tout nous dire. ». Je soufflais. Bien sûr que je pouvais. Mais, je ne voulais pas. Toute la différence tenait à cette fichue nuance. « Je sais mais, je n'ai pas envie de tout vous dire et j'ai le droit! Toi non plus tu disais pas tout à tes parents, papa... alors on peut en rester au fait que Toby n'est qu'un partenaire de danse ? ». Mon père n'avait jamais tout dit à sa mère. La preuve, elle n'avait jamais entendu parler de maman avant qu'elle débarque. Je ne pouvais que le comprendre. Ma grand-mère avait ce côté très... mère poule. Mais, ça ne changeait rien à l'idée. Il y a des choses sur lesquels, je ne voulais pas de l'avis de mes parents. Tout comme mon père au même âge. Et peut-être ma mère, sans doute même. Cela dit, j'en savais trop rien.

Enfin bon, la réponse a ma question fut apporter par ma mère. Non, on ne pouvait pas en rester au fait que Toby était un partenaire de danse. « Il m'a semblé voir un petit coeur, pas toi Felix ? ». J'en pouvais plus. Ma mère le faisait exprès, c'était obligé ! Je levais les yeux au ciel. Ça n'allait jamais finir ?  Je passais une main dans mes cheveux. « Oui, en effet, il y a un coeur après son prénom. ». Je n'allais pas nier ce qu'ils avaient vu. Mais, je n'allais pas leur donné plus d'information. Même si mon père tentait de me faire cracher le morceau. « C'est quoi, c'est top secret ? ». Je regardais mon père un instant. Le truc c'est que ça avait l'air de lui tenir vraiment à coeur de savoir. Comme si quelque part, c'était très important que j'en parle. Oh, ça n'allait pas me décider à l'ouvrir. Mais c'était...étrange. « Quelque chose dans ce genre là, ouais. ». Je baissais les yeux, commençant à jouer avec mon collier. Qu'est-ce que je pouvais leur dire pour les calmer sans leur mentir ? Es-ce qu'ils avaient besoin d'être rassurer ? Ou c'était uniquement de la curiosité mal placée ? Je ne voulais pas non plus leur faire de la peine. « Si ça peut vous rassurer, j'ai toujours pas envie de faire de vous des grands-parents. ». Depuis la naissance d'Adam, je leur disais toujours qu'il était leur unique chance d'être grand-parent. Et franchement pour le moment c'était le cas. Je ne rêvais pas du tout au fait d'être maman. Même dans un long, très long moment. « Et c'est un excellent danseur, qui a beaucoup de talent et que, par conséquent, j'admire beaucoup. ». Ce qui était vrai à deux cent pour cent, au moins. Toby était un des meilleurs danseurs que je connaissais. Et c'était en partie grâce à cela qu'on s'était tourné l'un vers l'autre. « Mais je ne vous en dirait pas plus et je ne vous le présenterai pas non plus... ». No way. Je refusais catégoriquement cette idée.


_________________

Ne pleurez pas votre passé car il s’est enfui à jamais. Ne craignez pas votre avenir car il n’existe pas encore. Vivez votre présent et rendez le magnifique pour vous en souvenir à jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Felix Moorgate
MESSAGES : 962
ARRIVÉE : 15/05/2013


MessageSujet: Re: Now you're telling lies 'cause you have sworn to keep it.   Sam 23 Jan - 22:28


La réponse de Carlie avait eu le don de me clouer un peu le bec je devais l'avouer. C'est vrai que je n'avais pas toujours tout dit à mes parents, surtout à ma mère qui était ultra-protectrice. Elle n'avait donc la plupart du temps pas su que j'avais des petites amies, et encore moins pour Neela qui était mon aînée de cinq ans. Mais c'était peut-être lié au fait que j'étais un garçon, et que malgré le comportement de ma mère, mes parents étaient probablement moins collants que si j'avais été une fille. En ce qui concernait Carlie, j'étais plutôt la personne ultra-protectrice, tout simplement parce qu'elle n'avait que quatorze ans, et surtout parce que j'avais déjà perdu dix ans avec elle, et que la voir déjà s'éloigner m'effrayait un peu.

« Il m'a semblé voir un petit coeur, pas toi Felix ? » Je hochais doucement la tête en émettant un “hum hum” d'approbation. J'avais également vu ce petit cœur, et aux dernières nouvelles, il était rarement associé à un simple ami ou partenaire de danse. « Si ça peut vous rassurer, j'ai toujours pas envie de faire de vous des grands-parents. » De ce côté là, nous n'avions probablement pas à nous en faire effectivement. Carlie avait déjà insisté sur le fait qu'elle ne se voyait pas du tout maman, ni maintenant, ni plus tard. Et même si cela devait arriver maintenant, je ne pense pas que Neela et moi pourrions vraiment lui faire la morale si l'on repensait à notre propre histoire. Mais pour l'instant, Carlie restait vraiment butée et ne semblait vraiment pas vouloir cracher le morceau. J'étais simplement curieux, alors je tentais le tout pour le tout...

« Hey Carlie, t'as 14 ans, si tu as peur de nos réactions parce que tu as un copain franchement il n'y a aucune raison. »

Après tout, elle avait un âge tout à fait normal pour commencer à avoir des petits copains.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t5152-felix-le-chat-le-retour-termine
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Now you're telling lies 'cause you have sworn to keep it.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Now you're telling lies 'cause you have sworn to keep it.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Horus Heresy] Garro: Shield of Lies de James Swallow - Audiodrama
» Lying Mii-kun and Broken Maa-chan : Precious Lies
» Lies Transports (Koetschette)
» [MANGA/ANIME] Love & Lies
» lettre liée
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THEY HIDE UNDER BEDS. ☂ :: arrowsic, maine :: habitations :: great heron-