Partagez | 
 

 Mon monde est plus beau si tu en fais partie. Ҩ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Mon monde est plus beau si tu en fais partie. Ҩ   Sam 4 Jan - 16:10


Retrouver Arrowsic me faisait du bien. Cela faisait à peine quelques semaines que nous étions arrivés avec les enfants. Je retrouvais d’ores et déjà mon chez-moi. Rien n’avait changé. Et tout avait changé. La ville était la même. Tout en étant différent. Les gens que je connaissais n’étaient plus là, pour beaucoup. D’autres avaient pris leur place. J’avais l’impression de recommencer une nouvelle vie. C’était à la fois terrifiant et agréable. Mais cette fois, j’étais entourée. Entourée de ma famille. De personnes qui m’aimaient. Je ne dis pas qu’à Paris je n’avais personne sur qui compter. Mais Paris, c’était notre couple qui brillait. Ce n’était pas tellement moi. C’était autre chose. Sans Thomas je ne trouvais plus ma place.

Elodie et Valentin étaient à l’école. Ils s’étaient intégrés sans aucun souci d’après eux. Dans les faits, je me doutais que l’essentiel était surtout qu’ils soient ensemble. Ils étaient jumeaux et ils avaient pris l’habitude d’être toujours ensemble, de ne jamais se séparer. Je ne les avais pourtant pas forcés à être toujours collé comme certains pouvaient le penser. Non, naturellement, ils ne pouvaient pas se séparer l’un de l’autre. Valentin protégeait sa sœur et Elodie veillait sur son frère.

Enfin soit, les deux monstres à l’école, il ne me restait plus que mon petit dernier sur les bras. Mathieu, deux ans. Un vrai petit filou que je pouvais garder pour le moment étant donné que ma boutique n’était pas tout à fait opérationnelle par manque de matériel. J’avais donc décidé d’aller au parc avec mon petit loup. Le même parc dans lequel j’allais joué il y a bien longtemps de ça. Mathieu était impatient d’y aller et moi tout autant. Non pas que je voulais faire des tours et des tours de toboggans, non. En fait, j’avais proposé à mon cousin de venir nous rejoindre.

Avant que je parte pour Paris, Felix et moi étions très proches. C’est vrai, je lui disais tout. La distance s’était quelques peu imposée entre nous mais il restait mon cousin préféré, mon cousin d’amour. Ouais, rien que ça. Au milieu des cartons je l’avais revus mais, sans avoir le temps de le retrouver vraiment. Du coup, un petit tour au parc ne pouvait pas nous faire du mal. Surtout qu’il en avait des choses à me dire… même si sa mère avait déjà beaucoup parlé. Enfin ça je n’allais peut-être pas lui avouer.

Je ne tardais pas à trouver Felix à l’entrée du parc. Un immense sourire se dessina sur mes lèvres. Trop heureuse de le revoir, je me jetais dans ses bras pour lui faire un gros câlin sous le regard interrogateur de mon fils. « Féfé ! Comment tu vas ? Tu m'as manqué p'tit cousin !». Je soulevais Mathieu pour le prendre dans mes bras et qu’il voit Felix. Il le regardait avec une curiosité toute particulière. Il n’osait même pas dire le moindre mot. « C’est tonton Félix… ». Tonton, ouais d’accord, pas techniquement puisqu’il n’était que mon cousin. Mais, franchement ça n’avait pas d’importance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Felix Moorgate
MESSAGES : 962
ARRIVÉE : 15/05/2013


MessageSujet: Re: Mon monde est plus beau si tu en fais partie. Ҩ   Ven 10 Jan - 21:24

Il y a quelques jours, j'avais fais une visite que je pensais banale chez mes parents, comme j'avais l'habitude de le faire toutes les semaines pour ne pas que ma mère pense encore que Neela essaie de m'éloigner d'elle ou que, parce que j'ai ma vie d'adulte responsable et ma vie de famille, je renierais mes parents. Bizarrement, le fait que je sois papa n'avait pas beaucoup changé son caractère ultra-protecteur envers moi : elle voulait toujours avoir l'exclusivité de “son fils chéri”. Et pourtant, cette dernière visite n'avait pas été banale, puis qu'elle avait été accompagnée d'une très bonne nouvelle. Au détour d'une conversation, mon père avait laissé planer des sous-entendus sur mon oncle, son frère, en me reparlant de ce fait de ma cousine Autumn, de laquelle j'étais très proche jusqu'à ce qu'elle s'en aille pour Paris du jour au lendemain avec celui qui allait être son futur mari. Toute cette discussion avait finalement mené à LA nouvelle : Autumn est de retour à Arrowsic, et avec trois enfants ! Sur le coup, je pensais que mon père me faisait une blague, et comme je ne crois que ce que je vois, il avait bien été forcé de m'emmener, avec ma mère, à la nouvelle maison de ma cousine qui venait d'emménager près de la plage. Alors c'était bien vrai ! Ma Autumn d'amour était bien revenue ! Elle était en plein déménagement, alors nous n'étions pas restés longtemps, mais je n'avais pas pu m'empêcher de la prendre dans mes bras. Finalement, cela faisait presque dix ans que nous ne nous étions pas vus, et elle m'avait horriblement manqué. Étant fils unique, elle était un peu comme ma grande sœur, parce qu'elle avait une toute petite année de plus que moi. Et elle faisait partie des personnes auxquelles je tenais le plus et que je voulais protéger.

J'avais d'ailleurs essayé de le faire quand elle a rencontré son petit ami, le fameux Thomas. Un petit français venu en vacances à Arrowsic et duquel elle était tombée littéralement amoureuse. Elle était venue me voir, assez déprimée, quand il était reparti en France à la fin de son voyage, et j'avais essayé de lui faire comprendre, avec ma franchise légendaire, que c'était presque prévu depuis le départ, qu'il allait repartir à l'autre bout de la planète et que ce n'était qu'un amour de vacances. Je pensais qu'elle m'avait écouté... mais non, puisqu'elle avait décidé de partir le rejoindre là-bas, loin de nous tous. Apparemment, ça s'était mal terminé... J'avais hâte d'en savoir plus, c'est pourquoi j'avais accepté avec grand plaisir son rendez-vous au parc d'Arrowsic. Je l'avais à peine aperçue à l'entrée du parc que je la vis s'approcher de moi et se jeter dans mes bras. « Féfé ! Comment tu vas ? Tu m'as manqué p'tit cousin !»

« Mais toi aussi tu m'as manqué ! Tu repars plus comme ça hein ! »

Tellement heureux de la revoir, je lui collai un énorme bisous sur la joue, avant de remarquer le regard d'un petit garçon qui devait être le fameux petit dernier dont mes parents m'avaient parlé. Il me regardait d'un air étonné, avant qu'Autumn ne nous présente. « C’est tonton Félix… » Avec un petit sourire, je lui caressai la joue en signe de bonjour.

« C'est Mathieu c'est ça ? »

Je tournai mon regard vers Autumn. Depuis que j'avais mes propres enfants, il fallait avouer que j'étais un peu plus à l'aise avec les petits... Avant, je me serai encore demandé pendant cinq bonnes minutes comment l'approcher pour ne pas paraître bizarre ou lui faire peur.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t5152-felix-le-chat-le-retour-termine
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mon monde est plus beau si tu en fais partie. Ҩ   Dim 12 Jan - 17:34


Ça faisait tellement de bien de retrouver les bras de mon cousin. Je me sentais un peu plus chez moi quand j’étais avec lui. Il n’y a pas à dire, il m’avait manqué. « Mais toi aussi tu m'as manqué ! Tu repars plus comme ça hein ! ». Je le laissai me coller un énorme bisou sur la joue. « Plus jamais, je peux te le promettre ! ». Même par amour, je ne repartirai pas. Je ne ferais plus cela. Je ne prendrais plus le risque de blesser et de perdre ma famille. Si vraiment je devais partir ça ne serait que pour mieux revenir. Et je les préviendrai cette fois…

Je présentais alors Félix à Mathieu qui le regardait bien curieusement. Mon cousin eu quand même le droit à un sourire en lui caressant la joue. « C'est Mathieu c'est ça ? ». Mon petit bout hocha la tête, osant sourire mais pas encore parler. « Oui, mon petit dernier… qui a tout de même presque trois ans. ».  Mathieu agita les jambes pour que je le repose par terre. Ce que je fis. C’était tellement plus simple que de demander. « Bientôt z’irai à l’cole, comme Elodie et Valentin ! ». Ah ouais, c’était le grand truc de Mathieu ça. Il voulait à tout prix savoir ce qu’était l’école. Il était un peu jaloux de ces aînés alors qu’ils l’enviaient.

Je laissais mon petit bout marcher à côté de nous, me reportant sur Félix. « J’ai l’impression qu’encore hier j’étais assise dans ta chambre d’adolescent à te raconter mes histoire des cœur… ». C’est vrai, j’avais l’impression qu’il n’y a pas si longtemps je lui parlais d’un amour de vacances. Alors même que cet amour était devenu mon mariage. Brisé à présent. « Et pourtant… nous sommes tous les deux parents et si je ne me trompe pas, les félicitations sont de rigueur pour Adam… c’est ça ? ».  Sa mère m’avait très vite parlé de son petit-fils. Né il y a peu et dont elle était si fière. Elle m’avait parlé d’une petite fille, qui approchait des onze ans. Mais, pour ce sujet je préférais attendre que mon cousin m’en dise plus. Parce que merde, s’il avait été papa si jeune, pourquoi je ne l’avais pas su ? Oui, en effet, ma tante m’aurait volontiers raconté toute l’histoire mais je lui avais gentiment fait comprendre que je préfère l’entendre de Felix. Et comme je lui avais raconté la mienne, elle ne m’en avait pas voulu trop longtemps.

Mathieu releva les yeux vers nous alors qu’il avait attrapé un bâton pour jouer avec. « Dis, tu connais mon papa ? ». Il regardait Felix avec intérêt, comme si la réponse à cette question avait une importance primordiale. Je devinais sans mal la suivante : est-ce tu sais quand est-ce qu’il va revenir ? Cependant, Felix et Thomas ne se connaissaient pas vraiment alors avec un peu de chance, la deuxième question allait passer à la trappe.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Felix Moorgate
MESSAGES : 962
ARRIVÉE : 15/05/2013


MessageSujet: Re: Mon monde est plus beau si tu en fais partie. Ҩ   Ven 17 Jan - 21:02

« Plus jamais, je peux te le promettre ! » J'espérais bien ! Je n'arriverais probablement plus à me passer de ma cousine adorée pendant encore des années maintenant qu'elle était de retour. En presque dix ans, elle n'avait pas changé, elle était toujours aussi belle, toujours aussi adorable, et toujours une vraie Moorgate dans l'âme, c'était sûrement pour cela que l'on s'adorait autant. Mathieu était lui aussi tout aussi adorable. Je crois bien qu'en réalité, je devenais presque gaga depuis qu'Autumn était revenue avec ses trois enfants. Même si je venais par la même occasion de les rencontrer, ils faisaient déjà partie de la famille, du côté américain en tout cas. « Bientôt z’irai à l’cole, comme Elodie et Valentin ! » Je souris en voyant le petit dernier se mettre à s'éloigner de quelques pas puis marcher à côté de nous. S'il avait pris de mon côté, il allait bien vite déchanter en voyant la quantité de devoirs qui l'attendent... Nous nous étions alors mis à marcher tranquillement dans le parc. Neela était restée à la maison avec Adam. Il fallait que je lui présente Autumn rapidement, j'avais hâte qu'elle connaisse encore un peu plus ma famille en rencontrant ma cousine. « J’ai l’impression qu’encore hier j’étais assise dans ta chambre d’adolescent à te raconter mes histoire des cœur… » Je souris légèrement en la regardant. Oui moi aussi j'avais cette impression. En fait, quand j'étais avec Autumn, j'avais tendance à être comme avec Neela, c'est-à-dire totalement au naturel, et à retrouver mon âme d'enfant.

« Tu sais que ça m'a manqué ça ? De te raconter comment était la dernière fille que j'avais trouvé. »

Je ne pus retenir un petit rire en revoyant comment la situation avait changé. Du garçon qui avait tendance à ramener une nouvelle fille pour de petites aventures presque tous les deux mois, j'étais devenu le Felix que j'étais aujourd'hui, fou amoureux de Neela, fiancé et avec deux enfants. D'ailleurs, la discussion dévia sur ces enfants quand Autumn enchaîna : « Et pourtant… nous sommes tous les deux parents et si je ne me trompe pas, les félicitations sont de rigueur pour Adam… c’est ça ? » J'affichai un grand sourire en tournant mon regard vers elle.

« Ah bah d'accord ça va toujours aussi vite les nouvelles à ce que je vois ! Mais c'est ça oui, merci. »

Lui adressant un petit clin d'œil, je continuai à avancer dans le parc, Mathieu qui passait souvent à côté de moi, et faisait le tour pour passer à côté d'Autumn. Il s'arrête finalement en face de moi, m'obligeant à m'arrêter. « Dis, tu connais mon papa ? ». Je jetai un petit regard à Autumn. Après tout, je ne connaissais pas leur histoire dans les détails, et j'avais bien l'intention de profiter d'un moment où Mathieu irait peut-être jouer plus loin pour en savoir plus auprès de ma cousine. Et puis finalement, ce fameux Thomas, je ne l'avais vu qu'une seule fois, quand il était venu en vacances à Arrowsic.

« Je l'ai vu une seule fois, et il y a très longtemps. On peut pas vraiment dire que je le connaisse. »

Je haussai les épaules pour appuyer mes dires en le regardant d'un air désolé de ne pas savoir répondre à sa question. De toute façon, s'il m'en posait plus, je ne saurais probablement pas quoi répondre...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t5152-felix-le-chat-le-retour-termine
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mon monde est plus beau si tu en fais partie. Ҩ   Lun 20 Jan - 19:36


C’était agréable de retrouver mon cousin après tant d’année. Je me demandais comment j’avais pu me passer de lui. Comment j’avais pu survivre sans nos moments dans sa chambre à tout nous dire. « Tu sais que ça m'a manqué ça ? De te raconter comment était la dernière fille que j'avais trouvée. ». Je mêlais mon rire au sien. C’est vrai qu’à cette époque, je l’écoutais me parler de chaque fille dont il croisait le chemin. Un vrai coureur de jupons. A son inverse, j’étais en mode RMC –romantique, mielleuse et chiante- en permanence. Accroc aux histoires de princes charmants et à l’idée de l’amour éternel, aucun garçon d’ici ne m’avait embrassé. Du moins, pas de mon plein gré. Heureusement je tenais quand même des Moorgate et je n’étais pas non plus du genre coincé. Je savais m’amusé et notamment en soirée. Felix le savait bien aussi. Enfin bref, c’était l’époque lointaine de l’adolescence. Les choses avaient changé. J’avais l’impression d’être vieille en disant ça.

Je lui parlais alors de son fils, son nouveau-né. Je n’étais pas supposée savoir mais bon je ne pouvais pas tenir ma langue. « Ah bah d'accord ça va toujours aussi vite les nouvelles à ce que je vois ! Mais c'est ça oui, merci. ». Il me fit un petit clin d’œil, moi, un sourire amusé. « Ta mère était tellement fière que… ça lui a échappé. ». Plus ou moins… je crois qu’en réalité elle était tellement fière qu’elle voulait que toute la planète le sache.

Mathieu se posta alors devant Felix, débarquant avec ses questions sur son papa. Felix me regarda avant de lui répondre. Il ne savait pas ce qui c’était passé entre Thomas et moi. Mais, il n’y avait rien à craindre à dire la vérité à Mathieu. « Je l'ai vu une seule fois, et il y a très longtemps. On peut pas vraiment dire que je le connaisse. ». Felix haussa les épaules avec un air désolé. Mathieu eut un beau sourire, pas vexé du tout. « Dommage parce qu’il est génial mon papa ! Z’ai croo envie qu’il revienne ! ». Il se tourna alors vers moi avant que je trouve le courage de protester une fois de plus. Il nourrissait cet espoir et rien de ce que je pouvais dire n’y changeait quoi que ce soit. « J’peux aller jouer maman ? ». Je hochais positivement la tête. « Va, on te surveille. ». Il se mit alors en route vers les jeux, sur ses petites jambes comme s’il n’avait besoin de personne.

Je me tournais vers mon cousin tout en gardant un œil sur mon fils. « Alors, parle-moi de la femme qui a fait de toi un papa, je suis curieuse de ce miracle ! » . Je me mettais à rire . C’était bien sûr de la taquinerie. Mais, c’est vrai que Felix avait quand même bien enchaîné les filles.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Felix Moorgate
MESSAGES : 962
ARRIVÉE : 15/05/2013


MessageSujet: Re: Mon monde est plus beau si tu en fais partie. Ҩ   Lun 20 Jan - 21:25

« Ta mère était tellement fière que… ça lui a échappé. » Je souris légèrement en la regardant. Et pourtant, ce n'était pas bien parti avec ma mère… Rien que sa relation avec Neela était déjà très compliquée, et sa réaction lorsque nous lui avions annoncé que nous allions être de nouveau parents n'annonçait rien de bon non plus. Et puis finalement, elle s'étaient un peu rabibochées, et puis ma mère avait quand même réalisé qu'elle voulait profiter de son nouveau petit-fils en tant que bébé, à défaut d'avoir pu le faire avec Carlie. Enfin elle avait apparemment retrouvé sa petite tendance comète de la famille, à toujours dire à tout le monde ce qui pouvait m'arriver, et au fond ça me faisait souvent rire. On aurait dit une adolescente qui s'apprêtait de tout confier à ses copines. Avant même que j'ai pu développer les différentes réactions de ma mère, Mathieu arriva devant moi, me demandant si je connaissais son père. « Dommage parce qu’il est génial mon papa ! Z’ai croo envie qu’il revienne ! » Je jetai un petit regard à Autumn. Je n'avais jamais vécu avec eux, qu'ils aient déjà des enfants ou non. Et je ne connaissais pas non plus le fin fond de l'histoire qui avait amené ma cousine adorée à divorcer et à revenir à Arrowsic. En tout cas, si je savais toute l'histoire, je n'aurais pas pu dire qu'il était si “génial” et que j'avais envie qu'il revienne dans la vie de ma cousine et de ses enfants… Il s'en alla jouer un peu plus loin après l'accord de sa mère, tandis que celle-ci se tourna vers moi avec un petit sourire, détournant la conversation sur un sujet un peu plus léger : mes propres enfants. « Alors, parle-moi de la femme qui a fait de toi un papa, je suis curieuse de ce miracle ! » Je ris doucement. Après tout, c'est vrai que Neela m'avait radicalement changé. Pourtant, j'avais l'impression que ma mère n'avait pas donné toutes les informations à Autumn…

« Oula, ma mère en est restée à Adam là apparemment. C'est long, tu es prête ? »

Après son accord - curieuse comme elle était, elle n'allait sûrement pas me dire qu'elle ne voulait pas en savoir plus - je continuai à marcher à ses côtés, observant aussi Mathieu qui jouait un peu plus loin dans le parc, et me lançait dans mon récit.

« Elle s'appelle Neela, d'ailleurs il faudra que tu la rencontres, je l'ai rencontrée à New-York il y a onze ans maintenant, dans un bar, quand j'étais parti en vacances. Tu me connais, t'imagine comment ça s'est terminé, d'autant plus qu'on n'était pas très sobres. Et en fait, comme un crétin, je suis parti le lendemain, parce qu'elle était majeure, et pas moi. Tu connais ma mère, si elle l'avait appris, ça aurait été tout un drame ! Je lui ai laissé mon numéro, mais elle ne m'a jamais rappelé… jusqu'à il y a un an. Pour me dire que j'avais une fille de dix ans. »

Je m'arrêtais là, jetant un regard à Autumn pour voir sa réaction. Après tout, même si j'avais complètement adopté Carlie dans ma vie et que je l'aimais plus que tout, quand on vous dit ça alors que vous ne vous y attendez pas, ça choque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t5152-felix-le-chat-le-retour-termine
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mon monde est plus beau si tu en fais partie. Ҩ   Mar 21 Jan - 18:12


J’avais des épisodes à rattraper avec mon cousin. Il avait vécu bon nombre de choses en tant d’année. Et moi de même. M’enfin je préférais parler de lui que de moi. « Oula, ma mère en est restée à Adam là apparemment. C'est long, tu es prête ? ». J’affichais un large sourire. J’étais toujours prête pour écouter ses histoires ! Après tout, ma curiosité n’avait que très peu de limite. Et puis bon, je voulais rattraper le temps perdu. « Je voulais l’entendre de ta bouche alors je lui ai demandé de ne pas en dire plus, maintenant je suis prête à t’écouter. ». Je trépignais sur place, comme une enfant. Certaines choses ne changent pas même en dix ans. J’étais toujours aussi excitée ou comme disait mon père « je communiquais ma joie de vivre ». Bref, en somme une pile électrique débordante de curiosité et qui peut devenir pénible.

Je jetais un dernier coup d’œil à mon fils qui jouait sans même se préoccuper de nous avant de reposer mon regard sur Felix. « Elle s'appelle Neela, d'ailleurs il faudra que tu la rencontres, je l'ai rencontrée à New-York il y a onze ans maintenant, dans un bar, quand j'étais parti en vacances. Tu me connais, t'imagine comment ça s'est terminé, d'autant plus qu'on n'était pas très sobres. Et en fait, comme un crétin, je suis parti le lendemain, parce qu'elle était majeure, et pas moi. Tu connais ma mère, si elle l'avait appris, ça aurait été tout un drame ! Je lui ai laissé mon numéro, mais elle ne m'a jamais rappelé… jusqu'à il y a un an. Pour me dire que j'avais une fille de dix ans. ». Who. Là, il m’avait cloué sur place.  

Felix. Papa d’une petite fille de dix ans ? De l’époque où il avait été à New York ? Et… il l’apprenait que maintenant ? D’une fille avec qui il avait juste couché ? Je veux dire, ils n’étaient pas allés se marier à Vegas. Il n’y avait que du sexe qui les liait. Et maintenant, il avait fait un deuxième enfant à cette même femme et l’aimait ? Et la petite comment elle vivait tout ça ? Mais, alors surtout, le vrai truc que je ne comprenais pas : Pourquoi cette femme avait attendu plus de dix ans pour appeler ? « Ok, alors moi qui me plaignait d’avoir des histoires compliquées, tu m’as battu… ». Je riais un coup. Je pensais bien évidemment à Thomas en disant ça, parce que les motifs de notre divorce –les vrais- me semblaient toujours troubles. « Donc, résumons, il y a un an une femme débarque dans ta vie avec une gamine de dix ans sur les bras et… tu sors avec elle, tu l’aimes, tu lui as fait un deuxième enfant, c’est bien ça ? ». Oui, c’était très raccourci mais, bon, il fallait que je voie clairement les évènements. « Bon je suppose que c’est inutile de t demander si tu es sûr que c’est ta fille, ça serait ridicule mais… qu’est-ce qui s’est passé dans la vie de Neela pour qu’elle décide soudainement de t’informer de l’existence de ta fille ? ». Je jetais un regard sur Mathieu avant de reporter mon attention sur mon cousin. « Et ta fille, ça se passe bien avec elle ? Elle n’est pas trop perdue ? Elle ne te déteste pas ? Ni toi, ni sa mère ni ton petit Adam ? ». J’imaginais quinze secondes ce qu’une gosse de son âge pouvait ressentir. Grandir sans père, en avoir un soudainement. Savoir que sa mère aurait pu le retrouver avant et attendre dix ans. Et finalement, se retrouver avec un petit frère alors qu’elle avait souvent dû se sentir abandonné. Enfin, comme je voyais combien Elodie pouvait en vouloir à son père, si elle réagissait bien c’est que Felix devait vraiment avoir une fille adorable.

Je passais ma main dans mes cheveux, tentant de réaliser. Ça avait dû être un choc pour lui vu comme ça l’était pour moi. « Tu es heureux avec cette femme, tu l’aimes n’est-ce pas ? ». Je le regardais soudainement plus sérieusement. Parce que c’était ce qui comptait le plus. Qu’il l’aime, qu’il soit heureux, peu importe leur histoire bizarre.  


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Felix Moorgate
MESSAGES : 962
ARRIVÉE : 15/05/2013


MessageSujet: Autu   Ven 31 Jan - 21:28

J'avais à peine terminé le résumé de mon histoire et tourné mon regard vers ma cousine adorée. Elle avait l'air choqué que j'avais bien imaginé. En même temps, me connaissant, qui ne le serait pas ? Surtout ma famille et mes amis proches, qui me connaissaient comme le fond de leur poche. Vu le nombre d'heures qu'Autumn et moi avions passé dans ma chambre, ou dans la sienne, à se raconter nos vies et à se parler de nos coups de cœur, de nos rencontres et de nos couples, elle savait bien que me caser durablement n'était pas au programme avant au moins mes trente-cinq ans. « Ok, alors moi qui me plaignait d’avoir des histoires compliquées, tu m’as battu… » Je ris à mon tour. Là, il fallait avouer que ma vie avait particulièrement été compliquée et remuante ces derniers temps. Entre enfant, couple, fiançailles et bébé, j'avais radicalement changé mon point de vue. « Donc, résumons, il y a un an une femme débarque dans ta vie avec une gamine de dix ans sur les bras et… tu sors avec elle, tu l’aimes, tu lui as fait un deuxième enfant, c’est bien ça ? » Je hochai simplement la tête pour approuver tout ce qu'elle venait de me résumer. Cette histoire, j'avais du la raconter des dizaines de fois, à tout le monde autour de moi, et parfois plusieurs fois pour que les gens acceptent de me croire. Le pire, ça avait été mes parents. Forcément, ils pensaient que je blaguais, et j'avais eu l'impression de revenir en enfance quand je me suis pris la soufflante du siècle. « Bon je suppose que c’est inutile de t demander si tu es sûr que c’est ta fille, ça serait ridicule mais… qu’est-ce qui s’est passé dans la vie de Neela pour qu’elle décide soudainement de t’informer de l’existence de ta fille ? » Je repensais au début de mon histoire avec Neela, quand j'avais osé lui poser cette question. Elle avait été seule pendant dix ans, alors qu'elle avait mon numéro, qu'elle aurait pu m'appeler pour me prévenir au moins que j'avais une fille, même si elle ne voulait plus me voir.

« En fait Carlie commençait quand même à lui poser de plus en plus de questions, parce que c'était presque la seule à l'école à ne pas avoir de papa, alors elle lui demandait tout le temps où j'étais, si j'allais revenir, des choses comme ça. Du coup elle a finit par me rappeler. »

Je souris doucement, repensant à mes retrouvailles avec Neela. Je ne pensais pas que j'aurais pu revivre le coup de foudre que j'avais vécu il y a dix ans de ce bar de New-York, et pourtant, ça avait été encore plus fort. Et puis il fallait aussi avouer que Carlie nous avait bien aidé à nous rapprocher. Je fus coupé dans mes réflexions par la voix d'Autumn, qui se laissait aller à sa curiosité : « Et ta fille, ça se passe bien avec elle ? Elle n’est pas trop perdue ? Elle ne te déteste pas ? Ni toi, ni sa mère ni ton petit Adam ? » Je ris légèrement en la regardant.

« Oula doucement ! Ça va super bien avec elle, enfin elle m'attendait donc ça m'a aussi facilité la tâche. Et... bon... c'est vrai que depuis que Neela était enceinte d'Adam, c'est un peu plus compliqué... Mais bon, elle devrait s'en remettre, elle est un peu jalouse parce qu'on s'occupe plus de lui en ce moment. Enfin j'espère que ça va lui passer... »

Je ne voulais pas mettre mes relations avec ma fille en danger, je venais à peine de la rencontrer il y a un an, j'avais encore des centaines de choses à faire avec elle. Je sentis le regard d'Autumn sur moi, et sentis alors qu'elle avait encore une question. Après tout, c'était normal, moi aussi j'en avais eu des dizaines quand Neela m'avait annoncé l'existence de Carlie. « Tu es heureux avec cette femme, tu l’aimes n’est-ce pas ? » Je souris, presque un peu bêtement d'ailleurs.

« Oui. Tu vois, je pensais pas pouvoir dire ça un jour, mais je suis certain que c'est la femme de ma vie... J'ai l'air horriblement niais là non ? »

Je ris doucement en me rendant compte que j'avais l'impression d'être dans un film d'amour à l'eau de rose... et pourtant, c'était réellement ce que je ressentais pour Neela.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t5152-felix-le-chat-le-retour-termine
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mon monde est plus beau si tu en fais partie. Ҩ   Mar 4 Fév - 18:55


Je n’en revenais pas de l’histoire que me raconter Félix. C’était un petit peu beaucoup un truc de fou. Et je ne comprenais pas tout. Je devais bien avouer que les questions se bousculaient dans ma tête. Des questions que je n’hésitais pas à poser à mon cousin. La première étant forcément pourquoi cette femme avait attendu si longtemps, ça me paraissait insensé. « En fait Carlie commençait quand même à lui poser de plus en plus de questions, parce que c'était presque la seule à l'école à ne pas avoir de papa, alors elle lui demandait tout le temps où j'étais, si j'allais revenir, des choses comme ça. Du coup elle a fini par me rappeler. ». Oh tiens, comme c’était surprenant ! J’avais presque envie de laisser échapper un petit rire de désespoir. Les enfants savent nous mettre dans l’embarras et face à nos erreurs, nos regrets sans même le vouloir. Carlie avait sans doute agit comme Mathieu le faisait actuellement, en nourrissant un espoir infini. « Donc tu devrais dire merci à ta fille… enfin ça s’est passé comment entre vous ? C’était genre l’évidence que c’était la femme de ta vie ? ». J’avais beau froncer les sourcils, je pouvais comprendre cet argument. Après tout, qui avait quitté le pays pour rejoindre un amour d’été ?

Enfin, je m’empressais de poser d’autres questions au sujet de sa fille, de sa relation avec elle. En fait, je posais mille questions. Comme par la passé finalement, mon côté curieux n’avait pas changé. « Oula doucement ! Ça va super bien avec elle, enfin elle m'attendait donc ça m'a aussi facilité la tâche. Et... bon... c'est vrai que depuis que Neela était enceinte d'Adam, c'est un peu plus compliqué... Mais bon, elle devrait s'en remettre, elle est un peu jalouse parce qu'on s'occupe plus de lui en ce moment. Enfin j'espère que ça va lui passer... ». Je haussais les épaules en passant ma main dans mes cheveux. Forcément, les choses ne pouvaient pas être toutes roses. Adam était né on n’allait pas lui rapprocher ni le détesté, il était voulu par Neela et Felix mais la jalousie de Carlie était légitime. Pff, il fallait que j’arrête de faire de la psychologie avec les gosses. Surtout avec ceux des autres en fait. « Petit conseil cousin, ne la laisse pas trop seule non plus… après tout si elle est jalouse c’est qu’elle a besoin d’être rassurée, non ? ». Je faisais une petite grimace espérant que Félix ne m’en veuille pas. C’était un petit conseil, je ne voulais pas lui dire comment éduquer sa fille mais, quand je voyais la rancune de la mienne envers son père… ça me faisait du mal. Je ne voulais pas que mon cousin ait à subir quelque chose qui y ressemble même de très loin.

Et je lui posais la question fondamentale, celle qui déterminait tout : est-ce qu’il aimait Neela. Son sourire niais avait déjà largement répondu à la question. « Oui. Tu vois, je pensais pas pouvoir dire ça un jour, mais je suis certain que c'est la femme de ma vie... J'ai l'air horriblement niais là non ? ». Je ne pus m’empêcher de rire, oui il avait l’air niais ! Et c’était bien la première fois que je le voyais comme ça ! C’était impensable. Il avait toujours été tellement volage et aujourd’hui…je lui sautais dans les bras. « PIRE QUE NIAIS ! Mais j’adore te voir comme ça ! Et puis c’est bien d’inverser les rôles… ». C’est vrai que lui aussi avait bien rit en me voyant la tête dans les nuages dès qu’une lettre de Thomas arrivait.

Mathieu nous fit un petit signe de la main que je lui rendais avant de reposer mon regard sur Félix. « Il est persuadé que son père va revenir même si j’essaye de lui expliquer que non… il continue d’espérer. ». Oh ça pour espérer, il espérait c’était beau et désespérant à la fois.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Felix Moorgate
MESSAGES : 962
ARRIVÉE : 15/05/2013


MessageSujet: Re: Mon monde est plus beau si tu en fais partie. Ҩ   Ven 21 Fév - 21:52

« Donc tu devrais dire merci à ta fille… enfin ça s’est passé comment entre vous ? C’était genre l’évidence que c’était la femme de ta vie ? » Je hochai simplement la tête en regardant ma cousine. Merci à Carlie oui, parce que si elle n'avait jamais été là, Neela ne m'aurait probablement jamais rappelé. Et puis, même si l'idée d'avoir été papa sans le savoir à dix-sept ans avait pu un peu me rebuter au départ, même si j'avais du mal à me faire à l'idée que j'avais une fille et que j'avais donc des responsabilités de père à assumer, elle restait ma fille, et je l'aimais plus que tout. C'est aussi pour cela qu'au fond, ça me faisait mal de voir qu'elle n'acceptait pas Adam, qu'elle en étant jalouse et qu'elle se sentait déjà délaissée avant même qu'il ne naisse. Je le cachai, parce que ça ne servirait sûrement à rien de compliquer toute l'histoire et que Carlie aurait pu encore mal le prendre, pensant que je la prenais pour responsable de mon inquiétude. Je n'en avais même pas parlé à Neela, mais vu qu'elle me connaissait par cœur et que nous n'avions parfois pas besoin de parler pour nous comprendre, j'imaginais qu'elle avait déjà remarqué un changement chez moi face à toute cette situation. « Petit conseil cousin, ne la laisse pas trop seule non plus… après tout si elle est jalouse c’est qu’elle a besoin d’être rassurée, non ? »

« On ne la laisse pas seule c'est ça le pire... Enfin j'espère que ça va lui passer... En même temps dès qu'on essaie d'en parler avec elle elle se braque... Je crois qu'il n'y a qu'elle qui peut décider d'arrêter de réagir comme ça et d'accepter son frère. »

Je haussais doucement les épaules avec un petit sourire, presque un sourire d'espoir de voir Carlie redevenir la Carlie toute joyeuse que j'avais connu il y a un peu plus d'un an. J'avais déjà eu le plaisir de revoir son sourire quand Neela et moi lui avions annoncé nos fiançailles et un futur mariage. Enfin pour le moment, c'était de Neela qu'il s'agissait, et je devais dire qu'avouer mes sentiments comme ça à ma cousine, c'était quelque chose que je faisais rarement. Enfin les fois où je me confiais à elle, on ne pouvait pas vraiment dire que c'était de réels sentiments pour une jeune fille... C'était souvent plutôt des aventures de courte durée. Je sentis ses bras s'enrouler autour de mon cou à ma question. « PIRE QUE NIAIS ! Mais j’adore te voir comme ça ! Et puis c’est bien d’inverser les rôles… » Je ris avec elle. Oui c'est vrai que d'habitude c'était plutôt elle qui croyait à toutes ces histoires de prince charmant et d'amour à l'eau de rose... Et pourtant aujourd'hui j'y croyais aussi, depuis que j'avais rencontré Neela. Nous fûmes coupé dans notre petite histoire par Mathieu, qui nous faisait un signe de l'aire de jeu. « Il est persuadé que son père va revenir même si j’essaye de lui expliquer que non… il continue d’espérer. » Je tournai mon regard vers Autumn. J'avais cru percevoir une nuance de tristesse dans sa phrase... et je n'aimais pas la voir comme ça.

« Qu'est-ce qui s'est passé exactement ? »

Je m'étais confié à elle, comme nous en avions l'habitude adolescents. Et même si mon histoire de retrouvailles était probablement plus belle que celle de sa séparation d'avec Thomas, je voulais savoir ce qui s'était passé. D'autant plus qu'elle savait qu'elle pouvait tout me dire, que je ne la jugerai jamais si elle était fautive, et que j'étais là pour la réconforter si elle était victime. Notre relation était unique : entre cousine/cousine, frère/sœur, meilleurs amis... Mes parents avaient déjà essayé d'en savoir plus sur ce qu'elle avait pu me dire lorsqu'elle passait des après-midis entières chez moi, mais je n'avais jamais rien dit. C'était nos petits secrets, et je mettais un point d'honneur à respecter sa confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t5152-felix-le-chat-le-retour-termine
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mon monde est plus beau si tu en fais partie. Ҩ   Lun 24 Fév - 20:39


Les enfants étaient complexes. On avait beau dire, il n’y en avait pas un pareil. Il n’y avait pas de mode d’emploi. Et c’était bien normal que mon cousin se sente désemparé face à la situation. « On ne la laisse pas seule c'est ça le pire... Enfin j'espère que ça va lui passer... En même temps dès qu'on essaie d'en parler avec elle, elle se braque... Je crois qu'il n'y a qu'elle qui peut décider d'arrêter de réagir comme ça et d'accepter son frère. ». Il haussa les épaules avec un petit sourire d’espoir. Au moins, il n’était pas désespéré, c’était déjà ça. Je lui offrais un petit sourire compatissant. « Si parler ne fonctionne pas alors, donne-lui juste aucune raison de légitimer sa jalousie.  Il n’y a qu’elle qui peut changer son comportement… à condition qu’elle ait encore l’impression de compter pour ses parents. ». Je fronçais les sourcils un instant. « Who, eu… ne crois pas que je fais al moralisatrice hein ? C’est juste que quand je vois comme Elodie en veut à son père, je n’ai pas envie que ça t’arrive d’une manière ou d’une autre. ». Je haussais les épaules à mon tour avec un petit sourire désolée. Je n’aimais pas jouer les moralisatrice, éducatrice ou je ne sais trop quoi.

En tout cas, ça me faisait bizarre de voir mon cousin si amoureux. Je le voyais encore adolescent me parlant de ses coups d’un soir. Aujourd’hui, il croyait vraiment à l’amour et moi… j’étais pleine de désillusion. C’était une bonne chose pour lui qu’il ait pu changer de point de vue, que les choses se soient inversées. Pour moi, je n’aurais pas dit la même chose, si j’avais pu tenir ma promesse faite à Thomas par le mariage, je l’aurais fait. Mais, lui, il n’avait pas été de cet avis. « Qu'est-ce qui s'est passé exactement ? ». Je soufflais un coup en y repensant, je posais mon regard sur mon fils. « J’en sais rien Félix… ». Je reportais mon intention sur mon cousin, parce que là ce n’était quand même pas très clair. « Je veux dire… je pensais que tout allait bien mais, il faut croire que non. ». C’est vrai que c’était difficile de mettre des mots sur quelque chose je ne comprenais pas moi-même. « Promets-moi de ne pas hurler, d’accord ? ». J’inspirais un grand coup avant de lui dévoiler ce que toute ma famille ignorait –mis à part les enfants-. « J’ai eu un cancer… je vais mieux aujourd’hui, ne t’inquiète pas pour ça hein ! C’est juste que… quand je l’ai annoncé à Thomas, il m’a dit qu’il ne pouvait pas, qu’il était désolé et il est parti… ». Parti, avant de demander le divorce. Parti, pas juste pour la nuit, pour réfléchir. Parti définitivement. « Il a demandé le divorce, il me laissait tout ce que je voulais, de la garde des enfants à l’appartement. Seulement, je ne voulais pas rester en France sans lui. ». Je regardais mon cousin non sans une grimace, redoutant un peu sa réaction. Concrètement, personne ne savait un dixième de ce que je venais de dire à Felix, pas même mes parents.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Felix Moorgate
MESSAGES : 962
ARRIVÉE : 15/05/2013


MessageSujet: Re: Mon monde est plus beau si tu en fais partie. Ҩ   Mer 5 Mar - 21:35

« Si parler ne fonctionne pas alors, donne lui juste aucune raison de légitimer sa jalousie. Il n'y a qu'elle qui peut changer son comportement... à condition qu'elle ait encore l'impression de compter pour ses parents. ... Who eu, ne crois pas que je fais la moralisatrice hein ? C'est juste que quand je vois comme Élodie en veut à son père, je n'ai pas envie que ça t'arrive d'une manière ou d'une autre. » Je souris en hochant la tête et en tournant le regard vers ma cousine. Je n'avais jamais considéré ce qu'elle pouvait me dire comme des leçons de morale, au contraire. Je savais très bien que c'était des conseils plus qu'autre chose, et je faisais la même chose avec elle. Nous nous conseillions sur les personnes avec qui nous étions en couple, ou au moins avec qui nous étions sur le point de nous mettre en couple, mais c'était toujours avec une bonne intention de protéger un peu l'autre, de l'empêcher de faire une erreur.

« J'espère vraiment que ça va lui passer, parce qu'on commence à être un peu à court d'idées pour lui prouver que justement elle compte toujours autant pour nous qu'avant la naissance d'Adam, et qu'elle comptera toujours autant. »

La conversation dévia finalement vers ma cousine, parce qu'elle était revenue il y a peu, après des années d'absence presque imprévue et surtout sans aucune nouvelle. Alors elle avait forcément des choses à me raconter, à commencer par sa rupture avec le fameux Thomas. « Je veux dire… je pensais que tout allait bien mais, il faut croire que non. Promet-moi de ne pas hurler d'accord ? » Je lui lançai un regard interrogateur, m'attendant à ce qu'elle poursuive, ou plutôt débute, son histoire. Mais bizarrement, depuis qu'elle m'avait demandé de ne pas hurler, j'avais très peur de ce qu'elle allait m'annoncer... « J’ai eu un cancer… je vais mieux aujourd’hui, ne t’inquiète pas pour ça hein ! C’est juste que… quand je l’ai annoncé à Thomas, il m’a dit qu’il ne pouvait pas, qu’il était désolé et il est parti… Il a demandé le divorce, il me laissait tout ce que je voulais, de la garde des enfants à l'appartement. Seulement je ne voulais pas rester en France sans lui. »

J'étais littéralement cloué. Si bien que je n'avais pas su quoi répondre tout de suite, qu'il m'avait fallu digérer toutes les informations que venait de me donner Autumn. Elle avait eu un cancer ? Sur le coup, je n'avais pu m'empêcher de culpabiliser de ne pas avoir été là pour elle au moment où elle aurait probablement eu le plus besoin de moi. Et puis cette sensation avait rapidement été effacée par le fait que Thomas soit parti. Même si elle m'avait dit de ne pas m'énerver, je n'avais pas pu me retenir, et ma nature franche ne m'avait pas aidé.

« Quoi ??? Il est parti ? Non mais il est sérieux là ? Non mais super le mari : il était pas au courant que dans tous les serons du mariage il y avait quelque chose du genre “je dois aider ma femme dans les difficultés” ?.... Désolé... J'avais dis que je m'énervais pas... »

Je me rassis correctement, réalisant que je m'étais un peu trop redressé sous l'énervement soudain qui m'avait gagné. Et j'attendis la réaction d'Autumn, voire peut-être la suite de toute cette histoire. Mais même si elle m'avait assuré qu'elle allait mieux aujourd'hui, j'avais toujours peur pour elle, et j'en voulais horriblement à Thomas de l'avoir laissée avec les enfants et sa maladie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t5152-felix-le-chat-le-retour-termine
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mon monde est plus beau si tu en fais partie. Ҩ   Jeu 6 Mar - 21:35


Donner des conseils à mon cousin, je n’avais jamais su m’en empêcher. Mais bon, concernant les enfants, je ne voulais pas qu’il le prenne mal. « J'espère vraiment que ça va lui passer, parce qu'on commence à être un peu à court d'idées pour lui prouver que justement elle compte toujours autant pour nous qu'avant la naissance d'Adam, et qu'elle comptera toujours autant. ». Je lui offrais un sourire encourageant. Je me doutais que ce n’était pas simple à gérer, les enfants pouvaient être têtus, bien plus que nous. « Je pense qu’il faut que t’armes de patience. ». Bientôt, sa fille aspirerait elle-même à l’indépendance et elle comprendrait alors qu’Adam était juste un bébé. Qu’il ne savait rien tout seul. Et elle pourrait même tirer ça à son avantage.

Et puis on parla de moi, du divorce en réalité. Je confiais à mon cousin ce que moi-même je ne comprenais pas. Je lui demandais de ne pas s’énerver alors que moi-même je l’étais. J’avais certes appris à masquer ma colère pour les enfants. Mais au fond de moi, il y avait cette incompréhension qui était irrémédiablement lié à une profonde colère.

Il avait fallu un certain moment à Felix pour réaliser, pour admettre les faits. Pour tout simplement ouvrir la bouche et laisser sortir sa colère. « Quoi ??? Il est parti ? Non mais il est sérieux là ? Non mais super le mari : il était pas au courant que dans tous les serons du mariage il y avait quelque chose du genre “je dois aider ma femme dans les difficultés” ?.... Désolé... J'avais dit que je m'énervais pas... ». J’affichais un sourire triste alors que mon cousin se remettait assis correctement. « Je me doutais bien que tu aurais du mal à ne pas t’énerver. ». C’était comme ça dans la famille, on se protégeait.  Et savoir que quelqu’un souffrait nous était insupportable. C’était notamment pour cela que je préférais éviter que quelqu’un autre que Félix ne sache pour la maladie. Je n’en avais pas honte, ou du moins plus honte, mais, je ne voulais pas faire plus de mal.  « Il y a bien quelque chose dans le mariage qui dit qu’on est supposé s’aimer dans la santé et la maladie. Thomas le savait, il n’a jamais fait de promesse en vain, c’est un homme de parole… je pense que le problème vient d’autre chose, mais, je ne sais pas quoi. ». Devais-je lui dire que je pensais qu’il avait quelqu’un d’autre ? Qu’à mes yeux, c’était la seule raison logique pour qu’il me quitte ? Je me mordais la lèvre inférieure. Dans les faits, je ne savais rien, alors autant ne rien dire.

Je regardais mon fils qui jouait dans son monde, insouciant du reste. « Elodie en veut tellement à son père, je ne sais même plus comment la consoler. Valentin et Mathieu veulent que leur père revienne… autant dire que ça fait du bien de revenir ici, de retrouver ma famille et du soutien… ». Je lui offrais un autre sourire, un peu moins triste. Oui le principal était là, j’avais ma famille à présent. « Toutefois, ne dit rien pour le cancer, je ne veux pas inquiéter mes parents ou les tiens, tu sais comment ils sont… ». Protecteurs et inquiets… je ne voulais pas être un souci.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Felix Moorgate
MESSAGES : 962
ARRIVÉE : 15/05/2013


MessageSujet: Re: Mon monde est plus beau si tu en fais partie. Ҩ   Dim 23 Mar - 11:09

Je souris au conseil d'Autumn. En fait, tous les gens à qui nous avions parlé du fait que Carlie n'accepte pas Adam avaient répondu la même chose. Et ils avaient raison. En lui en parlant tout le temps, en la poussant à l'accepter, ça risquerait en fait de la bloquer sur ses idées sans possibilité de les voir évoluer. Alors mieux valait laisser passer un peu le temps : elle grandirait, et peut-être qu'elle se rendra compte qu'elle aime quand même son frère au fond d'elle, que certaines de ses amies ont des frères et sœurs et s'entendent à merveille avec eux...

Mais j'avais aussi envie d'en savoir plus sur la vie de ma cousine. Après tout, cela faisait presque dix ans que je n'en avais pas eu : nous avions du temps à rattraper ! Et comme elle était ma Autumn adorée, celle que j'avais pris l'habitude de protéger depuis notre enfance, je n'avais pu retenir mon énervement en apprenant que Thomas l'avait quittée après avoir appris qu'elle avait un cancer. Je ne le connaissais pas, je l'avais vu une seule fois, mais rien que le fait de savoir qu'il était uniquement venu en vacances à Arrowsic quand lui et Autumn s'étaient rencontrés, et donc qu'il allait repartir en France après quelques semaines, m'avait déjà rendu réticent à l'idée que ma cousine puisse être avec lui. Et effectivement, elle en avait souffert quand il était reparti, et ma chambre avait été un lieu de confession amoureuse pendant toute une après-midi. « Je me doutais bien que tu aurais du mal à ne pas t’énerver. » Je passais ma main dans mes cheveux, d'un air gêné de ne pas avoir réussi à tenir ma promesse d'il y a à peine cinq minutes. « Il y a bien quelque chose dans le mariage qui dit qu’on est supposé s’aimer dans la santé et la maladie. Thomas le savait, il n’a jamais fait de 
promesse en vain, c’est un homme de parole… je pense que le problème vient d’autre chose, mais, je ne sais pas quoi. » Je reposai mon regard sur ma cousine.

« Autumn... Je suis désolé de te dire ça mais là franchement c'est pas ce que j'appelle un homme de parole. S'il le savait vraiment, alors il n'aurait jamais du faire ça... Et puis tu voudrais que ce soit quoi “autre chose” ? »

J'avais toujours été de nature franche, surtout avec Autumn. Si parfois connaître mon avis pouvait lui éviter des ennuis, alors tant mieux ! Avec Thomas, elle ne m'avait pas vraiment écouté. Ou en tout cas, elle n'avait pas écouté le fait qu'il allait partir et qu'elle n'allait plus jamais le revoir ; mais je n'avais pas osé lui dire que j'avais du mal à croire qu'il pourrait la rendre heureuse. J'aurais peut-être dû... Mais peut-être aussi qu'ils avaient été heureux ces dix dernières années. « Elodie en veut tellement à son père, je ne sais même plus comment la consoler. Valentin et Mathieu veulent que leur père revienne… autant dire que ça fait du bien de revenir ici, de retrouver ma famille et du soutien… » Je posai mon regard devant moi, souriant légèrement. Bien sûr, nous serions toujours là pour elle, même si elle partait pour trente ans. Elle resterait toujours ma cousine adorée. Pourtant, sa phrase d'après me fit relever la tête. « Toutefois, ne dit rien pour le cancer, je ne veux pas inquiéter mes parents ou les tiens, tu sais comment ils sont… »

« Attends, tu ne l'as même pas dit à tes parents ? Non mais Autumn ! C'est dans ce genre de moments que tu as encore plus besoin d'eux non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideunderbeds.1fr1.net/t5152-felix-le-chat-le-retour-termine
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Mon monde est plus beau si tu en fais partie. Ҩ   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mon monde est plus beau si tu en fais partie. Ҩ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil
» Quel manga
» Les dossiers du BIDE
» Tu me fais tourner la tête, .....
» Le plus beau bébé du monde
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THEY HIDE UNDER BEDS. ☂ :: just gonna stand there and watch me burn :: every song has an ending :: souvenirs de la première version :: sujets rp-